Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aaahhh les matheux ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 22:27

En ce moment, on est dans une phase obsessionnelle...
je redécouvre l'univers des matheux... (je dis redécouvre,
parceque mon père en est, et que ça nous semblait pas sexy
quand on était petit ...).

Y'a des trucs complètement fous...

Mon message s'adresse, en autre, à ce cher Duga,
notre érudit scientifique... est ce que tu t'y es déjà frotté ?

J'adore les destins un peu torturés, ou tout simplement brillants.

On m'avait déja parlé, d'Alan Turing (on touche un peu l'informatique là !),
un génie, qui a eu une fin de vie bien tragique (traitement aux hormones pour le soigner
de sa pédésexualité).

Découverte, suite à un congré qui lui est dédié, du parcours atypique d'Alexander Grothendieck.


100 ans après la naissance de Simone Weil, pas mal de biographies ressortent,
comme chez les weil écrit par sa nièce.
Commencé mais pas encore fini...
Tout cela me ramène à l'incontournable "Nicolas Bourbaki", dont andré Weil faisait partie.
ces matheux qui ont révolutionné pas mal de choses sous un pseudonyme.
Refuser la notoriété, favoriser un travail de groupe (ah... les belles valeurs qui manque à notre cher Président).
C'est vraiment un truc de ouf.
Ah que je vais me lancer dans l'histoire (pour les matheux nuls) de ce groupe...

Bref... est-ce que vous kiffez les histoires de matheux ?

(je reviendrais avec les références des livres...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 22:44

herbertlecanard a écrit:


Bref... est-ce que vous kiffez les histoires de matheux ?


HEuuuu... ben...
HEuuu...

Pas des masses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
edgar

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 23:06

Herbert a écrit:

C'est vraiment un truc de ouf.

ah oui, carrément, n'hésite pas, on a bien besoin de trucs de oufs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 23:27

edgar a écrit:
Herbert a écrit:

C'est vraiment un truc de ouf.

ah oui, carrément, n'hésite pas, on a bien besoin de trucs de oufs...

alors là oui, vu comme ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
edgar

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 23:31

plutôt deux fois qu'une !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 23:47

doudourou a écrit:
edgar a écrit:
Herbert a écrit:

C'est vraiment un truc de ouf.

ah oui, carrément, n'hésite pas, on a bien besoin de trucs de oufs...

alors là oui, vu comme ça!

Doudourou, je parles des belles maths, celles qui ne servent à rien,
en tout cas pour l'instant.
comme la princesse de cleves (pas les maths fiancières).
Celles qui sont aussi réelles que les promesses qu'on nous fait.
Celles qui sont pour moi dans une démarche identique à celle de l'artiste,
et quand on voir leur parcours, on se dit qu'il sont issus du le même moule.
Juste pour le plaisir :

Citation :
Bourbaki n'a pas seulement fait progresser les mathématiques, il a aussi participé à la formalisation du structuralisme et inspiré les membres de l'Oulipo dans leur recherche.
(influence supposée sur Levi-strauss)

Je précise que je ne suis pas en train de fumer un joint.


Dernière édition par herbertlecanard le Sam 7 Mar - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Ven 6 Mar - 23:48

Doudourou, si tu as cliqué sur le titre,
c'est que malgré toi, tu es attiré par ce sujet...
va falloir assumer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Sam 7 Mar - 19:58

L'univers des matheux, oui, c'est un univers qui me fascine et m'inhibe à la fois.
Il m'inhibe surtout parce que je n'ai qu'un niveau Bac+2, autant dire rien pour ce qui concerne cette discipline.
Il m'inhibe parce que je m'intéresse à la physique, discipline qui enferme et utilise des notions mathématiques de haut niveau auxquelles je n'ai pas accès et qui freinent énormément ma compréhension de la physique. Je suis donc condamné à sauter des pages et je buterai toujours là dessus
Il me fascine parce que les mathématiques représentent pour moi à la fois le niveau d'abstraction absolue et le niveau applicatif le plus efficace.
Quand je pense qu'on utilise la géométrie fractale à la fois pour décrire la forme des choux-fleurs et pour crypter les messages, ça me laisse pantois. Certaines théories imaginent même que l'univers est fractal. Quand je pense que l'on a prédit l'existence de particules uniquement par des raisonnements mathématiques, 50 ans avant de prouver leur existence, je me sens tout petit petit petit. Je pourrais citer comme cela un tas d'exemples.
Ce qui est encore plus troublant, c'est de savoir que les relations entre les briques les plus intimes de la matière, et donc indirectement de la vie, du fonctionnement du cerveau, de la pensée, relèvent des mathématiques, d'équations, de constantes, de géométries etc…
Un peu à la façon de la poule et de l'œuf, beaucoup de philosophes et de scientifiques se sont posés la question de savoir si l'homme a "inventé" les mathématiques ou "découvert" des mathématiques préexistantes.
Certains en profitent pour y voir une "intention supérieure", d'autres pour y voir le contraire. Ce qui est sûr, c'est que les mathématiques interpellent ce qu'il y a de plus fondamental.
Il n'est pas étonnant alors que certains de ceux qui ont poussé le plus loin possible leurs réflexions, leurs interrogations sur ces sujets ont vu leurs comportements perturbés…comme il y a 10 ans, le mathématicien français Gilles Chatelet qui s'est donné la mort.
Chatelet était un proche de Deleuze dont il partageait la notion de dépassement de soi-même par la pensée.
Les mathématiques poussant la pensée abstraite à son paroxysme, le dépassement de soi-même l'a t'il poussé à cet autre paroxysme qui consiste à se donner la mort ?
Encore un mystère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Sam 7 Mar - 22:19

Duga a écrit:
L'univers des matheux, oui, c'est un univers qui me fascine et m'inhibe à la fois.
Chatelet était un proche de Deleuze dont il partageait la notion de dépassement de soi-même par la pensée.
Les mathématiques poussant la pensée abstraite à son paroxysme, le dépassement de soi-même l'a t'il poussé à cet autre paroxysme qui consiste à se donner la mort ?
Encore un mystère
Pourquoi c'était pas toi, Duga, mon prof de math au collège?...
Jamais on ne m'a parlé des choses fantastiques que l'on peut faire avec les math, ni de ses beauté théoriques.


Gilles Châtelet!
J'en parlais à Tivi il y a peu.
Un copain de Deleuze, en effet,
et en effet, deux hommes qui sont sortis de la vie par le suicide.
Pour Deleuze, ce n'est pas à proprement parler du désespoir.
Il était atteint d'une grave maladie respiratoire qui l'handicapait de plus en plus.

Gilles Chatelet, je ne sais pas trop les raisons...

En ce moment j'ai très envie de relire son livre,
lu il y a des lustres "Vivre et penser comme des porcs".
Mais c'est beaucoup plus politique que mathématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Dim 8 Mar - 1:27

Merci Duga pour ton message !
Doudourou, les maths sont politiques...
Sarkozyzy a reproché à la recherche française de ne pas être assez efficace,
alors que dans les maths, on n'a pas de quoi rougir ... de moins en moins d'étudiants se digirent
vers les maths fondamentales (il en est de même de la physique) ...
dans ma fac, ils ferment un groupe de TD par an, alors que ça augemente en éco ...

pour le reste je repasserai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/01/2009
Localisation : on dirait le Sud

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Dim 8 Mar - 20:53

... pff, je comprends déjà plus rien à la conversation, ... z'aviez pourtant pas mis d'équation hein ? Suspect

pas vu de chiffre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechemindeparla.over-blog.com/
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 0:01

Citation :
Pourquoi c'était pas toi, Duga, mon prof de math au collège?...

Bah, je ne sais pas si je suis pédagogue. Je n'ai pas fait métier d'enseignant, au grand désespoir de mon père instit. Mais peut-être ai-je hérité d'un gène de la pédagogie à l'insu de mon plein gré.
Pourtant, il m'est arrivé de faire de la formation à des clients et ça s'est toujours bien passé. J'ai mis ça sur le compte de ma propre difficulté à comprendre certaines choses. En imaginant que l'auditeur avait les mêmes difficultés que moi, j'essayais d'emprunter les mêmes chemins pour lui. Et ça marchait.
C'est peut-être ça la pédagogie ?

Citation :
Jamais on ne m'a parlé des choses fantastiques que l'on peut faire avec les math, ni de ses beauté théoriques.

Peut-être aussi que la pédagogie consiste à commencer par mettre en scène ce que l'on va expliquer. Dire que c'est bien, que c'est beau effectivement (les mathématiciens sont très attachés à la beauté des formules et des démonstrations). Il faut peut-être expliquer d'abord à quoi sert la matière enseignée, les services qu'elle rend, dans le quotidien et dans le grandiose. Bref, justifier, faire aimer ce que l'on va enseigner avant d'entrer dans le vif du sujet. C'est peut-être aussi ça la pédagogie ?

Eh oui, mon cher doudou et mon cher canard, les maths sont partout. Tout est calculé, sous forme exacte, sous forme statistique peu importe. Quand tu frappes sur une touche de ton clavier, le code ASCII va transformer la lettre, le chiffre, le signe en une suite de 0 et de 1, lesquels relèvent de l'algèbre de BOOLE ou algèbre binaire ou algèbre à base 2. Tout ça parce que les microprocesseurs sont constitués de milliards de transistors qui sont autant de "portes logiques". Autrement dit, ils laissent passer le courant (porte ouverte = 1), ou le bloquent (porte fermée = 0)

Et la pensée me diras-tu ? Elle est souvent, trop souvent binaire, alors qu'elle est issue d'un processus analogique dans le cerveau. Mais là je joue sur les mots et les maths en même temps.
Et je m'en tiendrai là.

Duga
Il faut qu'une porte soit ouverte ou d'une autre couleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 1:32

Duga a écrit:

Il me fascine parce que les mathématiques représentent pour moi à la fois le niveau d'abstraction absolue et le niveau applicatif le plus efficace.
Quand je pense qu'on utilise la géométrie fractale à la fois pour décrire la forme des choux-fleurs et pour crypter les messages, ça me laisse pantois. Certaines théories imaginent même que l'univers est fractal.

Les mathématiques m'inhibent surtout beaucoup...mon prof de théâtre dit que les mathématiciens sont en fait de réels créatifs, ils se plongent dans des mondes que nous, pauvre hères, nous ne pouvons imaginer...

L'an passé au théatre, je jouais un personnage, qui s'était enfermé dans le monde mathématique pour se construire un monde à part de sa vie.

J'avais un beau monologue sur les mathématiques en écho avec la dramartugie de ce qui se passait dans la vie des personnages...
Les mathématiques n'étant que la base du problème familial alors inconnu au début de la pièce et qui serait dévoilé au fil de la pièce !

c'est un de plus beaux monologues, qu'il m'ait été donné de jouer

un extrait d'Incendies de Wajdi Mouawad, où Jeanne prof de maths, s'adresse à ces élèves :

" on vous reprochera de dilapider votre intelligence à des exercices théoriques absurdes plutot que de la mettre au profit de la recherche contre le sida ou d'un traitement contre le cancer. Vous n'aurez aucun argument pour vous défendre car vos arguments eux-mêmes seront d'une complexité absolument épuisante.
Bienvenue en mathématiques pures, c'est à dire au pays de la solitude. Introduction à la théorie des graphes.

(......)
Toute la théorie des graphes repose essentiellement sur ce problème pour l'instant impossible à résoudre.
Or c'est cette impossibilité qui est belle. le mystère du polygone lui reste entier"



qui rejoint les discours ambiants sur l'utilitarisme et rentabilité de toute activité humaine


Duga a écrit:
Un peu à la façon de la poule et de l'œuf, beaucoup de philosophes et de scientifiques se sont posés la question de savoir si l'homme a "inventé" les mathématiques ou "découvert" des mathématiques préexistantes.
Certains en profitent pour y voir une "intention supérieure", d'autres pour y voir le contraire. Ce qui est sûr, c'est que les mathématiques interpellent ce qu'il y a de plus fondamental.


oui, comme souvent avec les sciences pures, on finit toujours par rejoindre la métaphysique...

je me rappelle qu'en première ou terminale, quand on avait étudié les nombres imaginaires (inimaginables d'ailleurs pour moi, j'en ai bavé, pas vous ??), on avait fait un peu d'historique mathématique...
ça un nom plus exact l'histoire de sciences ??? mais là je me rappelle plus

on était même allé voir un film allemand, c'est dire toute la rigueur "les désarrois de l'élève Toerless", me demandez pas le nom du réalisateur fo pas pousser, c'était en noir et blanc...

autant vous dire que j'étais déjà pas mal désemparée, mais apprendre que les nombres imaginaires (non alignables dans un boulier) servaient à construire entre autres, des ponts, m'a achevé ?!!!

depuis je ne danse plus pareil sur le pont d'Avignon.

sinon il ya un livre de William Boyd où le héros est un mathématicien, j'avais bien aimé son bouquin comme tous ceux de Boyd d'ailleurs.
Comme je les ai tous lus, je serai bien incapable de vous donner le titre !

Voilà tout mon intérêt pour les mathématiques, s'il s'agit de les décortiquer par l'autre p'tit bout de la lorgnette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 1:42

beabab a écrit:


on était même allé voir un film allemand, c'est dire toute la rigueur "les désarrois de l'élève Toerless", me demandez pas le nom du réalisateur fo pas pousser, c'était en noir et blanc...

DER JUNGE TÖRLESS (Les désarrois de l’élève Törless) est un film de 1966 de Volker Schlondorf (merci google!) et un livre excellent de l'excellent Robert Musil (que j'ai lu, par contre!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 1:45

Duga a écrit:
En imaginant que l'auditeur avait les mêmes difficultés que moi, j'essayais d'emprunter les mêmes chemins pour lui. Et ça marchait.
C'est peut-être ça la pédagogie ?

Oui, je crois bien que c'est ce qu'on peut appeler la pédagogie, tout à fait.

Je pense donc qu'il y a peu de profs pédagogues,
alors qu'il parait que c'est ce qui étouffe l'école (la pédagogie)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Fleur d'Hiver

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Nord Est

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 13:18

Moi, je suis comme "Moi", je suis larguée, mais alors là, larguée comme on ne pas être plus larguée.

Je n'ai jamais rien compris aux maths, même ordinaires, alors...

Je souffre de l'étendue de mon ignorance et de la profondeur de ma bêtise.


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 22:16

Citation :
Je pense donc qu'il y a peu de profs pédagogues,
alors qu'il parait que c'est ce qui étouffe l'école (la pédagogie)...

Ce n'est pas la pédagogie mais le pédagogisme qui étouffe l'école. La pédagogie, ce sont certes des techniques, j'allais dire des "trucs" parce qu'il arrive que des trucs tous simples réussissent mieux que des techniques sophistiquées. Mais je crois que la pédagogie est d'abord une disposition d'esprit, une attitude, une approche, une humilité, une empathie.

Or, les technocrates du mammouth à dégraisser se sont emparés de la pédagogie pour la théoriser, la techniciser à outrance et à la dénaturer avec leur jargon bien à eux. Les élèves sont devenus des apprenants et et la lecture à voix haute est devenue "automatisation de la prise d’indices auditifs et visuels élémentaires, discrimination de sons et de lettres, reconnaissance de combinaisons de base, maîtrise de la combinatoire"
Tout ça a été infusé aux élèves professeurs des IUFM (une invention de jospin) dont la plupart ont autant la vocation éducative que moi la vocation ecclésiastique.
Et on en connait les résultats.

Ci après, un extrait de ce qu'on apprend dans les IUFM
Le LNR Group (Linsay,Norman, Rumelhart et al) propose de formaliser les productions des élèves sous forme de schémata, lesquels utilisent un codage logico-linguistique pour en représenter graphiquement la structure sous forme de noeuds et de relations étiquetées. La prise de conscience de ces schématas et le travail didactique à leur propos peuvent être un moyen de favoriser leur évolution.
L'idée de conflit sociocognitif, enfin, conduit à la construction de dispositifs qui font entrer en compétition différents schèmes de pensée coprésents à l'intérieur de la classe, une forme d'apprentissage mutuel pouvant s'opérer si l'enseignant a bien construit la situation.
Cet aspect constructiviste et heuristique des apprentissages scientifiques - quelles qu'en soient les modalités - ne doit pas masquer la nécessité complémentaire d'une structuration permettant aux élèves l'accès à un savoir socialisé. Celui ci ne saurait être imposé efficacement mais résulte plutôt d'un effort d'organisation et de reprise d'acquis partiels, grâce à des moyens didactiques aussi variés que des contraintes rédactionnelles et graphiques, les démarches de modélisation et les efforts de métacognition"

Duga
Défait les noeuds le mardi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 22:32

Citation :
Je souffre de l'étendue de mon ignorance et de la profondeur de ma bêtise.

Pourquoi dis tu ça FDH. Je veux bien que tu parles d'ignorance parce qu'elle est commune à l'ensemble de l'humanité. On a tous des petits savoirs spécialisés par ci par là sans plus, des gouttes d'eau dans l'océan.

Mais je t'en prie, ne parles pas de bêtise, ça n'a rien à voir.
Et pour avoir vécu 15 ans à Cambrai, je parle en connaisseur.
Tu sais, j'ai croisé pas mal de gens qui étaient savants mais pas intelligents. Il leur manquait surtout l'intelligence d'attitude et l'intelligence du coeur.
Et ça, c'est pas dans les bouquins. Là par contre, je pense que tu maitrises.

Duga
Kimberlot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 23:29

Duga a écrit:

L'idée de conflit sociocognitif, enfin, conduit à la construction de dispositifs qui font entrer en compétition différents schèmes de pensée coprésents à l'intérieur de la classe, une forme d'apprentissage mutuel pouvant s'opérer si l'enseignant a bien construit la situation.

Certes!

Mais parfois il faut utiliser des mots complexes pour parler de notions complexes,
comme en philo ou en sciences, comme en cuisine ou en médecine.
CEla ne signifie bien sur pas que le futur instit' parlera en ce termes à nos chères têtes blondes (ou brunes et bouclées).

Et le fait que l'on apprenne,
que l'on assimile des connaissance est digne d'être étudier,
et l'on s'aperçoit alors que le chemin de l'esprit pour apprendre est complexe,
et difficile à exposer.

Dans ce cas il ne s'agit pas de l'aspect de la pédagogie qui consiste à apprendre quelques trucs et astuces pour aider à apprendre,
mais de la sciences qui s'intéresse aux processus d'apprentissage des enfants.
Et là, les professionnels du bâtiment,
les pontes de la discipline,
ont complexifé ça au possible.

CE qui donne un discours limite drôlatique, remarque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Lun 9 Mar - 23:32

Duga a écrit:

Tu sais, j'ai croisé pas mal de gens qui étaient savants mais pas intelligents. Il leur manquait surtout l'intelligence d'attitude et l'intelligence du coeur.

Raffarin, lui, avait son intelligence bizarrement placée dans la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Mar 10 Mar - 22:58

Citation :
Raffarin, lui, avait son intelligence bizarrement placée dans la main...

Une intelligence au poil..tu veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duga



Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Mar 10 Mar - 23:34

Citation :
Les mathématiques m'inhibent surtout beaucoup...mon prof de théâtre dit que les mathématiciens sont en fait de réels créatifs, ils se plongent dans des mondes que nous, pauvre hères, nous ne pouvons imaginer...

C'est surement vrai. Mais ce sont peut-être eux qui sont les plus proches du réel. Un réel que nous croyons être limité à celui que nous percevons, avec les limites de nos sens et avec les limites de notre intelligence, à moins que nous ne sachions mettre en œuvre l'intelligence qui est en nous. C'est un autre débat.
La théorie des cordes qui tente de concilier l'inconciliable, c'est à dire la relativité et la physique quantique suppose que l'univers ait 10 ou 11 dimensions.
Or, nous n'en percevons que trois, sachant qu'il y a d'énormes doutes sur l'existence de la dimension du temps.
Et par ailleurs, il y a des dizaines d'années que les mathématiciens ont théorisé l'univers multidimensionnel, très longtemps avant que l'on s'aperçoive que cela pouvait correspondre à une réalité.
Etonnant non ?

Citation :
un extrait d'Incendies de Wajdi Mouawad, où Jeanne prof de maths, s'adresse à ces élèves :
" on vous reprochera de dilapider votre intelligence à des exercices théoriques absurdes plutot que de la mettre au profit de la recherche contre le sida ou d'un traitement contre le cancer. Vous n'aurez aucun argument pour vous défendre car vos arguments eux-mêmes seront d'une complexité absolument épuisante.
Bienvenue en mathématiques pures, c'est à dire au pays de la solitude. Introduction à la théorie des graphes.
Toute la théorie des graphes repose essentiellement sur ce problème pour l'instant impossible à résoudre.
Or c'est cette impossibilité qui est belle. le mystère du polygone lui reste entier"
Et pourtant, après que l'on se soit rendu compte de l'inefficacité partielle et de la nocivité des médicaments fruits de la tambouille chimique, on en arrive à penser que la guérison des maladies passera par la "réparation des gènes" Pour cela il faut passer par le décodage génétique, lequel n'est efficacement possible que par le mariage de la puissance informatique et de la puissance mathématique. On commence d'ailleurs à percevoir l'introduction significative des maths dans la biologie. Tout ça parce que l'on se rapproche de plus en plus du stade élémentaire de la matière dont une partie est dotée de la caractéristique "vivante" ou entre les deux (les virus). Et que les lois de comportement de ce stade le plus élémentaire de la matière, répondent à des lois…mathématiques.

Citation :
qui rejoint les discours ambiants sur l'utilitarisme et rentabilité de toute activité humaine
Ce sont bien souvent des discours populistes tenus par des ignorants bornés

Citation :
oui, comme souvent avec les sciences pures, on finit toujours par rejoindre la métaphysique...
On peut y penser en effet. C'est la part laissée au momentanément incompris ou ignoré.

Citation :
je me rappelle qu'en première ou terminale, quand on avait étudié les nombres imaginaires (inimaginables d'ailleurs pour moi, j'en ai bavé, pas vous ??), on avait fait un peu d'historique mathématique...
ça un nom plus exact l'histoire de sciences ??? mais là je me rappelle plus

L'epistémologie. Discipline passionnante

Citation :
Voilà tout mon intérêt pour les mathématiques, s'il s'agit de les décortiquer par l'autre p'tit bout de la lorgnette
Peu importe la façon de s'y intéresser. L'essentiel est d'en tenir compte, histoire de n'être pas trop éloignée du monde réel. Il y a tellement de gens traversent la vie en étant dans leur monde de bisounours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Mer 11 Mar - 0:23

Citation :
on vous reprochera de dilapider votre intelligence à des exercices théoriques absurdes plutot que de la mettre au profit de la recherche contre le sida ou d'un traitement contre le cancer. Vous n'aurez aucun argument pour vous défendre car vos arguments eux-mêmes seront d'une complexité absolument épuisante.
Bienvenue en mathématiques pures, c'est à dire au pays de la solitude. Introduction à la théorie des graphes.
On peut généraliser à tous ceux qui font du fondamental, et pas que les maths. Je connais
A quoi ça sert ?
A répondre à la question que je me pose !


Quand à l'utilité directe des enseignements, c'est un des débats qu'on a à l'université, puisqu'on nous reproche de ne pas être capable de fournir des consommables près à être employés par l'entreprise...
Bref... tout un débat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Mer 11 Mar - 23:41

doudourou a écrit:
Duga a écrit:

L'idée de conflit sociocognitif, enfin, conduit à la construction de dispositifs qui font entrer en compétition différents schèmes de pensée coprésents à l'intérieur de la classe, une forme d'apprentissage mutuel pouvant s'opérer si l'enseignant a bien construit la situation.

mais de la sciences qui s'intéresse aux processus d'apprentissage des enfants.
Et là, les professionnels du bâtiment,
les pontes de la discipline,
ont complexifé ça au possible.

Ce qui donne un discours limite drôlatique, remarque!

oui, je suis tout à fait d'accord avc toi, Doudou, et je dirais même plus, toute science a son langage, code ardu et abréviations souvent incompréhensibles pour le néophyte.
Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de lire des arrêts de jugement de tribunal administratif et autres qu'on sort. Bon c'est du droit, pas une science, me direz vous ?
Mais pour un non initié c'est incompréhensible, ce langage d'un autre âge, "attendu que" ? j'ai attendu, j'ai jamais rien vu....
C ki ka gagné des millions ???

autre exemple :
Je ne parle pas non plus de la sociologie, matière pourtant intéressante. (ben si j'en parle, je raconte vraiment n'importe quoi)
Mais 3 phrases de sociologue émérite peuvent vous laisser dans la perplexité pendant plusieurs heures ??? bouh RRR Dieu.

Je me rappelle même avoir fait à l'université de la sociologie de la communication, il me semble que l'intitulé était même plus compliqué...
Comment dire, je ne pouvais prendre aucune note, n'ayant jamais compris de quoi pouvait bien parler le prof...heureusement c'était un TD !

De ces études, j'en ai tiré la substantifique moelle (ou moële) je n'étais vraiment pas faite pour "l'enculage de mouches " !!!

Ethy(et non ento)mologiquement parlant !

A bon jargonneur, salut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   Jeu 12 Mar - 0:08

Duga a écrit:
Un réel que nous croyons être limité à celui que nous percevons, avec les limites de nos sens et avec les limites de notre intelligence...

La théorie des cordes qui tente de concilier l'inconciliable, c'est à dire la relativité et la physique quantique suppose que l'univers ait 10 ou 11 dimensions.
Or, nous n'en percevons que trois, sachant qu'il y a d'énormes doutes sur l'existence de la dimension du temps.

Etonnant non ?

Oui, toutes ces théories sont complexes pour nous, enfin pour moi, terrienne lambda , mais à propos du temps, je me souviens d'un livre d'Etienne Klein, qui parlait de la notion de temps, c'était un petit livre de vulgarisation et c'était assez passionnant.
Des contradictions de la notion entre diverses théories de science de physique, et bien sûr, la révolution quantique !

Bon j'ai l'air de me la péter du proton, mais je le relirai bien ce bouquin, car j'ai un peu tout oublié !

Citation :
Ce sont bien souvent des discours populistes tenus par des ignorants bornés

L'embêtant, ces discours sont majoritaires et prégnants. Et rentabilté, en parlant de savoir et de culture, ça me hérisse le poil.

Citation :
oui, comme souvent avec les sciences pures, on finit toujours par rejoindre la métaphysique...

Duga a écrit:
On peut y penser en effet. C'est la part laissée au momentanément incompris ou ignoré.

voilà le noeud, est-ce que tout s'explique !???
Car plus on explique, moins on en sait. A part, que le ciel ne va pas nous tomber sur la tête ! Et qu'une "bonne " saignée n'a jamais guéri personne !

Quelle force, fait tourner c'te pôvre planète, l'univers ou quelque force transcendentale, que d'aucuns appellent Dieu ?

Duga a écrit:
L'epistémologie. Discipline passionnante

Merci, c'est le mot que je cherchais !

Citation :
Voilà tout mon intérêt pour les mathématiques, s'il s'agit de les décortiquer par l'autre p'tit bout de la lorgnette

Peu importe la façon de s'y intéresser. L'essentiel est d'en tenir compte, histoire de n'être pas trop éloignée du monde réel.

Duga a écrit:
Il y a tellement de gens traversent la vie en étant dans leur monde de bisounours.

ah ??? tu penses à ceux qui vont avec leur fiancée à Disneyland ?

Enfin, je suis un peu dans mon monde de musique de songs-writeuses-folks-à-cheveux longs-et-frange-quand-même, peut-être trop parfois, mais bon fô bien trouver un peu d'air sous le couvercle à Baudelaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaahhh les matheux ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaahhh les matheux ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Livres & BD-
Sauter vers: