Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Welcome" de Philippe Lioret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: "Welcome" de Philippe Lioret   Ven 3 Avr - 23:26




Lorsque le jeune Bilal arrive à Calais,
il se dit que passer en Angleterre ne sera pas difficile.

Il n'y a plus que quelques petits kilomètres de flotte salée qui le sépare de la fille qu'il aime,
et qu'il veut épouser.

Qu'est-ce que ces malheureux petits kilomètres par rapport à tous ceux, innombrables,
qu'il a parcouru à pied ou en stop depuis le Kurdistan irakien,
par rapport à toutes les frontières qu'il a passé,
tous les obstacles qu'il a franchit?

À vol d'oiseau ce n'est rien en effet.

Mais l'Angleterre a verrouillé sa frontière,
aidée en cela par la France,
et le passage du channel est une autre paire de manche (pardon...).

Une tentative ratée de passage en clandestin dans un camion,
pour lequel il a donné tous son argent, ou presque, aux passeurs,
le lui confirme.

Alors comment passé?

Une idée folle germe en lui.
Il passera à la nage.
À la force de ses bras et de ses mollets.

Après tout pourquoi pas?
Il était bien footballeur en Irak,
et nul doute pour lui que Manchester United voudra le recruter lorsqu'enfin il sera "de l'autre côté".

Il est fort, il est jeune, et il brule de rejoindre sa belle.
Alors il passera à la nage.

Seul problème...
il ne nage pas trop bien...

Ni une, ni deux, il va s'entraîner à la piscine,
et demande à Simon (Vincent Lindon dans le civil)
de lui donner des cours de natation.

Simon comprend les intentions de Bilal.
Il le met en garde contre les dangers de son projet :
l'eau glacées, les courants, les paquebots, les flics...

Mais ça n'arrête pas Bilal,
et l'obstination du jeune gars force l'admiration du plus si jeune maître nageur,
un peu dépressif, un peu à l'ouest,
largué par sa femme partie avec un autre,
et engagée - tiens, le monde est petit! - dans l'aide aux migrants de Calais.

Un faisceau de raisons semble, à mon avis, pousser Simon à aider Bilal :
cette volonté farouche et juvénile de retrouver sa fiancée le fascine,
compétition avec son ex-épouse dans l'aide aux damnés de la terre le motive,
ainsi que l'envie d'aider ce jeune type,
qui aurait pu être le fils qu'il n'a pas eu...

Toujours est-il que Simon passe une invisible ligne rouge,
et passe de la compassion à l'aide,
et de l'aide à la complicité à traverser illégalement les frontières.

De brave type Simon devient un passeur.

Et cela vaut toutes sortes d'ennuis à Simon.
Les voisins le dénoncent d'héberger un migrant,
la police le convoque,
car la police doit faire du chiffre...

Et l'aide aux sans-papiers est un délit,
faudrait pas voir à l'oublier.



"Welcome" est tout de même un beau film,
bien qu'un peu plombé par le scénario auquel à participé Olivier Adam,
qui, à son habitude, a multiplié les symboles,
les "problèmes", les difficultés,
et les sujets de malheurs qui tombent drues sur la tête des protagonistes,
engluant le spectateur dans un abîme de mélancolie sans fond.

Sortez les mouchoirs!

Mais enfin le film vaut aussi par son aspect documentaire,
rappelant une réalité qu'il est bon de ne pas oublier.

Et puis on ne peut pas reprocher à Adam de ne pas connaître son sujet,
déjà exploité dans "À l'abri de rien".

Et enfin, c'est un film français qui ne se déroule pas dans le milieu très fermé des intellos germanopratins!

__________________________________________________________________________
"Welcome" de Philippe Lioret (2009) avec

Vincent Lindon, Audrey Dana, Firat Ayverdi....


Dernière édition par doudourou le Ven 3 Avr - 23:43, édité 3 fois (Raison : "Welcome" Philippe Lioret)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Moi

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/01/2009
Localisation : on dirait le Sud

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Sam 4 Avr - 0:00

très joli billet

bon, j'attendrais qu'il passe à la télé, malgré le sujet grave et étrangement kafkaïen pourtant bien réel du film

c'est quoi "intellos germanopratins" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechemindeparla.over-blog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Sam 4 Avr - 11:05

Moi a écrit:
très joli billet

bon, j'attendrais qu'il passe à la télé, malgré le sujet grave et étrangement kafkaïen pourtant bien réel du film

c'est quoi "intellos germanopratins" ?

Merci Moi!


Ben les "intellos germanopratins",
c'est les intellos du "Boule Singe",
du Boulevard Saint Germain,
tous ces gus qui ont envahit le cinéma français depuis la bossa-nova ("nouvelle vague" en brésilien),
et qui dissertent dans une chambre de bonne
et à longueurs de films sur leur amour perdu,
la difficulté d'exister,
la révolution armée,
et l'incommunicabilité,
et qui n'ont jamais quitté les frontières des 9 premiers arrondissements parisien...
Le neuvième étant Saint Tropez.

Cependant quand ce genre d'intello est Jean-Pierre Léaud,
ça peut -être tout à fait charmant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Moi

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/01/2009
Localisation : on dirait le Sud

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Sam 4 Avr - 11:34

... ah ! j'ai cru que c'était plus récent ...
oui je vois tout à fait!
et je suis de ton avis, sont gonflants d'ennui

et je mets Léaud dans le sac Embarassed , j'ose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechemindeparla.over-blog.com/
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Sam 4 Avr - 20:32

doudourou a écrit:

De brave type Simon devient un passeur.

Et cela vaut toutes sortes d'ennuis à Simon.
Les voisins le dénoncent d'héberger un migrant,
la police le convoque,
car la police doit faire du chiffre...

Et l'aide aux sans-papiers est un délit,
faudrait pas voir à l'oublier.

"Welcome" est tout de même un beau film,
bien qu'un peu plombé par le scénario auquel à participé Olivier Adam,
qui, à son habitude, a multiplié les symboles,
les "problèmes", les difficultés,
et les sujets de malheurs qui tombent drues sur la tête des protagonistes,
engluant le spectateur dans un abîme de mélancolie sans fond.

Sortez les mouchoirs!

Mais enfin le film vaut aussi par son aspect documentaire,
rappelant une réalité qu'il est bon de ne pas oublier.

Et puis on ne peut pas reprocher à Adam de ne pas connaître son sujet,
déjà exploité dans "À l'abri de rien".

Et enfin, c'est un film français qui ne se déroule pas dans le milieu très fermé des intellos germanopratins!

En tant que fan d'Olivier Adam, j'ai trouvé ce film magnifique, le coté mélodramatique ne m'a pas dérangé.

Simon aide Bilal d'abord dans une dernière bravade espèrant de cette façon reconquérir sa femme.

La volonté farouche de Bilal émeut autant que le désarroi de Simon face à son divorce.
Vincent Lindon est une fois de plus à la hauteur du rôle. Je ne le trouve jamais autant touchant quand il joue ces rôles d'homme un peu paumé.

Et puis au delà de l'histoire, je trouve que pour une fois, le cinéma français nous parle de sujets actuels à travers une fiction, comme tu le dis ce n'est pas si souvent.

Ce film a la facture d'un Ken Loach, un film qui parle de notre époque à travers une fiction.

J'ai trouvé que les couleurs et les cadrages du film dans les zones portuaires contribuaient à créer l'atmosphère froide de cette zone de no man's land, une sorte de prison sans espoir de bout du voyage.

Et puis rien que pour faire chier Philippe Besson, je voulais y aller !
Bon rassurez vous, je suis consciente du peu de mon geste, c'est pipi de chat dans un violon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Sam 4 Avr - 21:03

J'en connais qui ont des trucs à dire là dessus, mais faut que je les bouge....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur d'Hiver

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Nord Est

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 12:58

Ce sinistre ministre qu'un film dérange....Moi, ça me fait peur.




flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 14:40

Fleur d'Hiver a écrit:
Ce sinistre ministre qu'un film dérange....Moi, ça me fait peur.




flower

Ce qui avait dérangé Besson, ce n'était pas tant le film (au fond il s'en fout),
que des propos tenus par le réalisateur lors de la promo du film,
propos qui comparaient les méthodes de la police et des autorités françaises aux méthodes employés par les nazis contre les juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Et là, bien sûr, c'est une comparaison "glissante" et pas forcément efficace.
Comparaison n'est pas toujours raison,
et des similitudes de méthodes recouvrent quand même des différences de finalités - quand même! -.

De plus j'avais trouvé que ces propos ressemblaient fort à un tam-tam promotionnel un peu désagréable.

Mais c'est certain que tout le film joue sur cette comparaison.
Que l'on pense aux migrants interdit d'entrée dans le centre commerciale,
les dénonciation des voisins, etc..., etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 14:55

beabab a écrit:


Simon aide Bilal d'abord dans une dernière bravade espèrant de cette façon reconquérir sa femme.

Mouif... c'est ce que l'on répète partout cette "cause déclencheuse"...
Il me semble que ce n'est pas la seule cause que l'on voit dans le film...

Il me semble aussi que ce que le film montre,
c'est que l'aide aux sans-papiers passe à peu près toujours par la rencontre d'une personne singulière.
"Parce que c'était lui, parce que c'était moi", comme le dit Montaigne à propos de La Boétie.

Simon aide Bilal, et (pratiquement) que lui.
Alors que son ex en reste, quelque part, à une aide généralisée, à un groupe ou à multitude,
donc en fait à une sorte d'abstraction.
Simon passe une certaine ligne en s'occupant d'une personne sans jamais passé par l'aide collective et générale.

beabab a écrit:
Vincent Lindon est une fois de plus à la hauteur du rôle. Je ne le trouve jamais autant touchant quand il joue ces rôles d'homme un peu paumé.

Oui, c'est vrai, il est bien dans ce genre de rôle,
avec ses yeux de chien battu...

beabab a écrit:
Et puis au delà de l'histoire, je trouve que pour une fois, le cinéma français nous parle de sujets actuels à travers une fiction, comme tu le dis ce n'est pas si souvent.

Ce film a la facture d'un Ken Loach, un film qui parle de notre époque à travers une fiction.

Oui, tu as raison de citer Ken Loach, je n'y avais pas pensé,
mais la comparaison est très bien vue!
Il y a cette même façon de mêler l'émotionnel et le politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 20:09

doudourou a écrit:
Ce qui avait dérangé Besson, ce n'était pas tant le film (au fond il s'en fout),
que des propos tenus par le réalisateur lors de la promo du film,
propos qui comparaient les méthodes de la police et des autorités françaises aux méthodes employés par les nazis contre les juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Et là, bien sûr, c'est une comparaison "glissante" et pas forcément efficace.
Comparaison n'est pas toujours raison,
et des similitudes de méthodes recouvrent quand même des différences de finalités - quand même! -.

Je n'ai toujours pas vu le film, mais je me méfie toujours de ces comparaisons
qui sont supposées élever un combat.
Oui, c'est tout un débat. Est-ce comparable ? J'en sais rien.
Doit-on comparer toutes les horreurs ? je n'en suis pas convaincue.
Et pourquoi pas ne pas citer la tchetechenie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 23:14

Fleur d'Hiver a écrit:
Ce sinistre ministre qu'un film dérange....Moi, ça me fait peur.

doudourou a écrit:

De plus j'avais trouvé que ces propos ressemblaient fort à un tam-tam promotionnel un peu désagréable.

Mais c'est certain que tout le film joue sur cette comparaison.
Que l'on pense aux migrants interdit d'entrée dans le centre commerciale,
les dénonciation des voisins, etc..., etc...

on avait eu c'te conversation sur le même sujet de comparaison historique avec Enclume, si je me souviens.

Comme je suis très peu l'actualité, je ne savais pas vraiment le sujet de la polémique de Besson à propos du film.

J'y suis allé sans préconçu historique.
N'empêche, ce film ne joue pas des similitudes avec la période de la seconde guerre mondiale même si comme tu dis, le réalisateur a en fait la comparaison dans ses interviews.

Comme dans toute période troublée, les causes produisent les mêmes effets du côté des comportements humains, les bons, les brutes et la grande masse des indifférents, et se retrouvent quelque soit le pays et quelque soit l'évènement.

La répresion policière est certes montrée de façon assez brutale lors des arrestations, mais aussi un peu humanisé par l'intermédaire du flic chez qui Simon finit par être convoqué !

Le flic ne lui cache pas qu'il est là pour faire du chiffre, lui dit que Simon s'est mis hors-la-loi, mais le flic n'est pas non plus montré de manière manichéenne.
On pressent qu'il est là pour faire son métier et il redonnera la bague à Simon, même si çà , je l'accorde, c'est de la pure fiction.

Une image m'a interpellé, je ne connaissais pas cette méthode, où l'on voit qu'on identifie les candidats à émigrations d'un numéro au marqueur sur le bras.

Après les comparaisons historiques ne sont pas toujours les meilleures venues et ne servent pas forcément c'te cause comme tu dis.

Mais ça me fait penser à ces dissertations, en enculage de mouches, sur le sens de l'Histoire et ce qu'on en apprend.

J'ai malheusement l'impression qu'on apprend rien ! et que de connaître l'Histoire n'empêche pas de répéter les mêmes errements...

Au mieux, l'Histoire aide à comprendre ce plus ou moins fichu bordel dans lequel nous sommes nés...pour le reste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 23:28



Voilà ce qu'on nous a conseillé sur le sujet, suite à un débat sur le film que je n'avais pas vu, alors je souriais.
Prochain livre de ma PAL. Il parait que c'est très bien..

Citation :
Un bureau de préfecture, une file d’attente, un espoir – obtenir des papiers.
Désormais banale, cette image de l’immigration occulte l’essentiel : ce qui se joue de l’autre côté du guichet.
Là, des fonctionnaires examinent les dossiers, jaugent les candidats, statuent sur leur sort.
C’est à eux que l’Etat délègue la mise en œuvre de sa politique d’« immigration choisie ».
Mais qui sont ces hommes et ces femmes qui décident d’attribuer des papiers ou, au contraire,
de reconduire à la frontière ? Comment travaillent-ils ?
De quelle latitude disposent-ils dans l’interprétation des règlements ?

Au terme de plusieurs années d’enquêtes dans les coulisses des consulats, des préfectures et
des services de la main-d’œuvre étrangère, Alexis Spire dévoile la face cachée de cette machine
à trier les étrangers. Ceux qu’on éloigne, et la main-d’œuvre bon marché réclamée par les employeurs.
Situés au bas de l’échelle administrative, les personnels chargés l’immigration sont sommés de « faire du chiffre »
et de « traquer les fraudeurs ». Cobayes de la « modernisation de l’Etat », ils s’enrôlent dans cette croisade en croyant défendre le modèle social français.

J'ai lu des extraits... houlàlà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Lun 6 Avr - 23:48

je dévie un peu, déformation profesionnelle oblige

c'est un peu le problème de toute la modernisation de l' Etat "lolfique", qui veut mesurer l'efficacité de l'action publique avec des indices de rentabilité d'entreprise privée, et comme on n'a jamais mieux inventer de plus facile que les chiffres pour mesurer !

l'efficacité d'un service se retrouve dans la mesure d'indicateurs, qui ne veulent parfois franchement rien dire sur le service rendu.

L.O.L.F (loi ayant modifié l'organisation des finances publiques) les crédits sont attribués aux administrations dans la mesure où elles ont rempli les objectifs qui leur sont assignés, ce qui n'est pas une mauvaise chose, me direz-vous ?
Mais là ou la bât blesse, c'est dans la façon dont on fixe ces objectifs, et des indicateurs ce que l'on décide de mesurer, généralement toujours dans une approche quantitative, c'est tellemen plus simple.

Dans un hopital, le nombre de piqûres que fera une infirmière mais pas le temps qu'elle passera avec le malade...

fin de la déviation.

Mais ton bouquin a l'air fort intéressant !
fôdra que tu m'expliques comment tu vas à un débat à un film sans le voir ???
j'ai peut -être loupé kek chose ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Mar 7 Avr - 0:10

beabab a écrit:

on avait eu c'te conversation sur le même sujet de comparaison historique avec Enclume, si je me souviens.

Tout juste!
et un peu "vénère" que j'étais alors (ah j'étais jeune alors!),
j'avais un peu versé du côté polémique de la force,
et un peu mis les pieds dans le plat.

Je trouve, au contraire de toi Bébab',
que le film appuit lourdement sur le parallèle :
les juifs/les nazis=les migrants/la police française.
Tiens, rien que ce truc du numéros que tu rappelles...

Et ce flic que tu trouves "humain"...
Mais justement, c'est le problème!
Il est "humain, trop humain".
On sent que le réalisateur voudrait qu'il se révolte,
qu'il n'entre pas dans l'engrenage,
que ce flic ne se fasse pas avoir par sa hiérarchie,
et ne "collabore" pas avec ce système inique de mettre en examen de braves bougres qui n'ont voulus qu'aider un être humain...

Au fond Simon, pour le réalisateur, c'est un 'Juste",
un gars qui a pris des risques pour sauver au moins UNE personne...



beabab a écrit:
J'ai malheusement l'impression qu'on apprend rien ! et que de connaître l'Histoire n'empêche pas de répéter les mêmes errements...

Au mieux, l'Histoire aide à comprendre ce plus ou moins fichu bordel dans lequel nous sommes nés...pour le reste !

L'impression que j'ai, c'est que l'on s'attend à ce que l'histoire se répète EXACTEMENT PAREIL.
Or, il y a eu des génocides après la Shoa :
ex-yougoslavie,
Cambodge,
Rwanda...
Mais s'il y a des similitudes,
il y a aussi beaucoup de diférences,
qui, en fait, masquent l'événement aux yeux des médias, des politiques,
qui se disent, "Ah mais ce n'est PAS COMME les nazis"
sous entendu, alors tout va bien!

Pas de doute, il faut lire (ou relire) "Différence et Répétiton" de ce bon Gilles Deleuze

L'Histoire se répète.
C'est absolument certain.
Mais c'est une répétition AVEC VARIATIONS,
ce qui nous empêche de la voir d'emblée.

Peut-être l'être humain est un animal TROP HISTORIQUE. scratch





(Faudra que je vous raconte comme je suis devenu parrain républicain d'un sans-pap' mercredi dernier.





... teasing!!)





Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Mar 7 Avr - 0:15

beabab a écrit:
je dévie un peu, déformation profesionnelle oblige

Ah bon? c'est quoi comme métier?
Déviateur??

beabab a écrit:

L.O.L.F (loi ayant modifié l'organisation des finances publiques)

La LOLF, c'est pas LOL du tout
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   Mar 7 Avr - 0:20

herbertlecanard a écrit:



Je note aussi!
Alexis Spire, le fils d'Antoine Spire (qui fit les belles heures de France Culture)?

Moi, je me suis payé "Cette France là"

Gros pavé visiblement ultra-riche et roboratif.
Faudra en reparler.

Si vous avez manqué un épisode, vous saurez tout LÀ!!!


LE cherchez pas, il est épuisé (mais je crois en réimpression...).


Dernière édition par doudourou le Mar 7 Avr - 0:22, édité 1 fois (Raison : cette france là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Welcome" de Philippe Lioret   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Welcome" de Philippe Lioret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelqu'un pourait me dire ce qu'est une "highlights"?
» Halte aux "Racketiciels"
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Les "dynasties" industrielles Normandes.
» "krupnik"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Cinéma-
Sauter vers: