Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alexander Calder, les années parisiennes

Aller en bas 
AuteurMessage
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Alexander Calder, les années parisiennes   Mer 3 Juin - 23:36

Alexander Calder, les années parisiennes (1926 - 1933)
Centre Georges Pompidou - Paris
18 mars - 20 juillet 2009




"Je veux faire des choses qui soient amusantes à regarder",
a oser écrire Alexander Calder.

Oui,
non mais rendez-vous compte!

Comment peut-on oser baser son esthétique sur la joie de l'invention,
sur l'espièglerie, la poésie et la légèreté?

De nos jours!

Comment peut-on oser déclarer :
"la première chose, c'est l'état d'esprit d'allégresse".



C'est scandaleux,
car tout le monde le sait,
tout grand art se doit d'être sombre, lugubre et triste,
engoncé dans une lourde coque d'esprit de sérieux.

L'art doit se draper dans l'attitude du penseur de Rodin,
se prendre la tête entre les mains et penser, penser,
et pousser, pousser,
avec une lourde attitude dépressive et glauque.

C'est tellement plus sublime, le glauque,
c'est tellement plus profond la dépression,
la critique, la dénégation...

On comprend ainsi pourquoi Calder est un artiste minoré par l'establishment de l'art,
et.. pourquoi il faut courir voir l'expo du centre Pompidou!!




J'ai aimé ses portraits en fil de fer,
qui déploient le trait dans l'espace,
et les petits bricolages légers, acrobates,
oiseaux, singes...

Tout un art du bric et du broc qui m'a fait penser à la Mère castor.

Enfin petits et grands s'émerveilleront de voir en grand son petit cirque aussi dérisoire qu'essentiel :