Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Mar 9 Juin - 14:04



La musique tient à peu de choses. C’est un art d’alchimiste ! Si les constellations d’étoiles ont parfois des fruits particulièrement décevants, il arrive parfois qu’un miracle se produise au milieu d’un ensemble un peu obscur. Ce sont aussi ces miracles inattendus (ne le sont-ils pas nécessairement) qui vous font aller plus loin et découvrir de nouveaux horizons. De petites choses que l’on entend et qui vous font grandir d’un coup, vous bouleversent le monde, vous chamboulent l’ordonnancement des astres et des planètes.

La musique, c’est une quête. Quiconque ne l’entreprend pas de cette manière ne pourra jamais véritablement prétendre y comprendre quoi que ce soit. Chaque être mène une quête qui lui est propre bien sûr, en musique, comme en tout autre art, les sentiers sinuent, s’entrelacent, s’entrecroisent, ils sont faits d’allers et retours, de chicanes, d’impasses, et bien sûr dissimulent des passages dérobés, des raccourcis qui vous mènent d’un monde l’autre, mondes communicants, se faisant réponse. C’est une quête qui ne finit jamais.

Je serais bien incapable de dater la première fois que j’ai entendu les Crusaders. Initialement baptisés The Jazz Crusaders, l’ensemble commença par fureter sur les terres hard bop. Rien de particulièrement notable ou d’inoubliable dans leur musique à l’époque. On y retrouve l’art et la manière de bons musiciens (le pianiste Joe Sample notamment) mais rien qui ne semble en mesure de distinguer leurs productions de ce qui peut se faire à l’époque dans le genre. C’est en fait avec la venue du guitariste Larry Carlton au tout début des années 70 que les Crusaders délestés de l’étiquète jazz (devenue pesante) émergent quelque peu. Leur registre s’adoucit, se diversifie et leur musique est alors celle de ce temps là : une soul ondoyante, pas prétentieuse, chaleureuse, confortable. Ça ne paye pas de mine vous allez me dire, mais vous auriez tort. Le miracle permanent de ce groupe, c’est le saxophoniste, Wilton Felder : improvisateur acrobate, dont le son chaud vous enveloppe comme un grand manteau d’hermine. Au sein d’une équipe plus-professionnelle-tu-meurs, son art de la fugue fait toujours mouche et merveille.

Au sein des Crusaders, Wilton Felder est chez lui, en son pays, il y étend ses longues jambes et déploie les grandes ailes de sa classe et de son élégance naturelles. Ses notes sont à l’image de son gabarit élastique et longiligne, tout en swing chaloupé.

La discographie du groupe, c’est bien sûr un foutoir sans nom et il n’est pas certain que vous puissiez vous y retrouver. Il n’est pas véritablement aisé non plus de dénicher les galettes d’époque dans ces supermarchés du disque que sont aujourd’hui la FNAC et Virgin. Il faut se résoudre à prier que le disquaire du coin (s’il a survécu) soit bien inspiré, passer commande sur internet, voire fouiller les bacs des médiathèques. Les amateurs en herbe qui se montreraient désireux d’entreprendre quelque imprudente quête pourront toujours passer en boucle sur leur platine les deux gros tubes du groupe : « Street Life » (avec Randy Crawford) et « Soul Shadows » (avec Bill Withers). Sur ce deuxième titre, on retrouve un fabuleux condensé de ce dont est capable Felder lorsqu’il est au meilleur de sa forme. Un soupçon de jazz buriné dans un morceau plan-plan tout à fait inoffensif à la première écoute. Ça ne paye pas de mine, comme je vous le disais, sauf lorsque Felder s’échappe, taille des jambières et des croupières à la jungle en carton pate d’un titre que l’on suppose calibré pour ondes longues et courtes.

Le résultat, c’est comme l’épaisse volute de fumée d’un cigare dominicain. Chaud, enivrant, ensoleillé, agile et insaisissable. Si je n’avais jamais entendu Wilton Felder sur Soul Shadows, peut-être n’écouterais-je pas de jazz aujourd’hui, ma quête personnelle aurait sans doute connu d’autres chemins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Ven 12 Juin - 0:20

C'est comme si c'était moi qui avais mis ce message,
mais ce n'est pas le cas, même si je partage cette remarque
hautement constructive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Ven 12 Juin - 10:04

Ouf,
ce n'est pas Felder, qui est le plus haut sur la photo.

---

Lucia, et oui, c'est un forum...
En fait, on vient tous du défunt forum de télérama,
dans un premier temps, certains exilés (dont je fis partie) ont fait blog commun, puis forum dissident Smile
Certains d'entre nous ont même commis des blogs, certains continuent même,
et d'autres ont préféré ne pas se doter d'espaces persos.

Tu es la bienvenue en tout cas (tu retrouveras Mtislav dans le coin qui nous a rejoint entretemps,
toi qui aime bien les débats constructifs ou non,
ici, il y a plein de caractériels mais tout le monde est admirable de gentillesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Ven 12 Juin - 15:35

Tivi a écrit:

ici, il y a plein de caractériels ...

hein?
quoi?
qui?
ici?
des caractériels?
ah bon?
t'es sûr?
qui?

Smile

The Crusaders, donc.

Je dois bien t'avouer que ces "croisés" là ne sont pas dans mon panthéon personnel,
mais je ne demande qu'à connaître.

En tous les cas, ton texte vibre d'une émotion personnelle,
celle des premières fois, des premières découvertes,
du premier fil de pelote que l'on tire,
et l'on se représente rétrospectivement toute la pelote de joies qui nous est ensuite tombé dessus.




Si je connais très mal les Crusaders,
j'aime pourtant bougrement leur hit planétaire,
"Street life", cet espèce de désarmante scie disco-jazz,
qui fonctionne pourtant vachement bien dans sa charmante simplicité et évidence.

Ou comment faire de la musique populaire pas prise de tête,
une musique de bamboche et de ribouldingue,
mais en ne cédant pas un pouce à la facilité.
On peut penser aussi à "Watermelon man" de Hancock,
"Moanin'" des jazz messengers, etc...

J'aime beaucoup la progression de ce morceau qui procède par "modulations",
- si je ne dis pas de bêtises, passeque parfois ça m'arrive, -
"modulations" que Schubert à beaucoup utilisé,
et qui procure à "Street Life" cette sensation que l'on s'"élève",
qu'il y a une sorte d'avancée par paliers.

Vous me suivez?

J'ai aussi choisi cette vidéo parce qu'on y voit bien le héros du jour, Wilton Felder,
et je trouve ça très rafraichissant ces extravaguants costumes blancs,
tout ce décorum kitsh des seventies.

Et puis la chanteuse Randy Crawford est craquante comme tout,
et donne envie de passer sa vie dans la rue.

Accessoirement, ça permet aussi de constater que Dieudonné ne fait définitivement pas partie des Crusaders,
pour qui en douterait encore.

D'ailleurs Dieudonné n'est pas du tout funky.

Mais c'est une bonne idée cette histoire des "musiciens de l'obscure",
de parler des sans grades, des second couteaux,
des éternels second,
de tous les Poulidor du monde de la musique,
qui n'ont pas assez profité des feux de la rampe.

On pourrait parler comme ça de Vernell Fournier ou Paul Desmond....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Ven 12 Juin - 17:04

Ha han !
Street Life, c'est très bien aussi,
même si la voix de Randy a des sonorités bizarres qui me font souvent rire, on se demande si parfois, c'est pas un disque en accéléré ! Idea

Ah, certes, le goût vestimentaire de l'époque, c'est pas jojo, jojo ! Oui, l'idée, c'était humblement d'appeler à une petite série. Parfois des musiciens vous touchent, sans trop que vous sachiez pourquoi, ils ne sont pas évidents, mais ils parlent un langage que vous comprenez parfaitement et vous embarquent en deux temps trois mouvements.

Je compte en faire quelques uns comme ça (samedi, tandis que nous devisions de Joe Henderson, je me suis souvenu de ma série inachevée (que j'imaginais exhaustive au tout début) sur la période Riverside de la bête (datant de l'ancien forum TRA)). Si tu veux te joindre à moi, alors là, Roud, j'en serais ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Ven 12 Juin - 20:52

Tivi a écrit:
Si tu veux te joindre à moi, alors là, Roud, j'en serais ravi.

Me joindre, mais tant que tu veux!
Et dans la limite de mes pauvres moyens...

Je pensais à Herbie Nichols ou Elmo Hope, aussi,
voire Dodo Marmorosa.
Mais ça sera difficile de trouver image et son.

Mais impossible n'est pas Doudourou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   Dim 14 Juin - 19:33

Ah ba chouette alors,
j'ai encore regardé la vidéo,
c'est vraiment bon quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les musiciens de l'obscur - Wilton Felder, ladies & gentlemen !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» musiciens ??
» Musiciens et Musique en Normandie. OREP éditions.
» Musiciens et musique en Normandie - J.F Détrée
» Hello Ladies !!!
» La compagnie du clair/obscur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Musiques-
Sauter vers: