Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "La Vareuse Blanche" de Herman Melville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 0:14

"La Vareuse blanche"
de Herman Melville
l'Étrangère/Gallimard
traduit de l'anglais par Jacqueline Villaret
583 pages




"La Vareuse Blanche" est un roman basé sur l'expérience vécue de Melville.

Le 17 août 1843, le jeune Herman Melville embarque comme gabier,
c'est à dire comme simple matelot,
à bord d'une frégate de guerre des États-Unis.

Le voyage durera un an,
de Hawaï à Boston,
via le Pacifique et l'Atlantique,
en passant par le terrible Cap Horn.

Ce n'est pas la première expérience de matelot de Melville,
qui s'est engagé dès 1839, à 23 ans,
comme mousse dans la marine marchande.

Mais la marine de guerre est une tout autre expérience,
une expérience rude, comme on le verra.

La "vareuse blanche",
c'est la vareuse que se bricole le narrateur,
car on ne peut lui fournir un uniforme réglementaire,
en raison d'une rupture de stock.

Cette fameuse vareuse devient le surnom de celui qui la porte,
tant elle est bizarre et unique,
d'une blancheur de linceul et de fantôme,
d'une blancheur surnaturelle,
comme le sera plus tard - dès le livre suivant de Melville -
une certaine baleine géante nommée Moby Dick…

C'est une sorte de vie de forçat que vivent les marins sur cette véritable ville flottante,
sur cet "univers flottant" comme l'écrit Melville,
tout un microcosme viril et violent, uniquement masculin,
voguant sur une coque de noix,
comme sur une nef des fous.

Melville détaille les rapports de forces qui régissent cet univers,
avec sa discipline de fer et sa puissante hiérarchie,
ses grades et sous grades,
ses repas frustres et ses jeux,
sa médecine approximative,
mais surtout ses punitions corporelles.

Car c'est par cet aspect que le bouquin de Melville a connu un fort retentissement.
En effet, Melville dénonce dans "La Vareuse Blanche" l'arbitraire des punitions,
et particulièrement le système de châtiments corporelles qui avait court dans la marine de guerre américaine.

"la Vareuse Blanche" a ainsi été prise, dès sa publication,
comme un véritable plaidoyer contre la pratique de la flagellation.
Le livre aurait influencé les membres du Congrès qui débattaient alors des abus disciplinaires dans la marine de guerre,
et qui votèrent alors un texte en faveur de l'abolition de la peine du fouet .



Mais, sur la frégate, ne règne pas que la tyrannie,
et Melville parle également de l'amitié,
de la solidarité qui unis la plupart des marins.
"Vareuse Blanche", en particulier, jeune gabier inexpérimenté,
entre sous la protection bourrue et protectrice de l'inoubliable Jack Chase.

Dans "La Vareuse Blanche",
l'art de conteur de Melville est à son zénith,
cet art de donner vie et souffle à ce qu'il raconte,
de façon enlevée et légère.

Et bien sûr, on retrouve tous les éléments d'un bon livre d'aventure,
toute cette poésie des termes de navigation,
les "paquets de mer" et les "huniers pris au bas ris",
les "grands voiles à ferler" et les "drisses à hisser",
bref, tout ce bric à brac de gréements et des huniers.

Tout ce bric à brac si favorable au songe et à la rêverie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 0:50

Superbe,
et puis Melville (et Conrad aussi) sont vraiment parmi les auteurs que je chéris particulièrement. Tout. Tout est à lire chez eux.

Je me souviens d'un vieil atelier d'écriture du forum, il allait écrire un texte d'un auteur connu. Ce pouvait être n'importe quoi, une liste de courses, une lettre, une pensée... J'avais écrit un texte mettant en scène Melville, écrivant ses rêves de déserteurs, préparant son départ de la Frégate, en douce, pour rejoindre les ténèbres, la plage, puis la jungle.

Bref, je me joins à toi pour recommander ce génie carrément chanmé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 1:03

Et moi qui n'est même pas lu "Moby dick", encor' un flip flop dans ma culture.

Mais ton post est superbe, Doudou et l'embarquement semble immédiat, enfin pas tout de suite pour moi, tant à lire...mais je note dans un coin de ma tête, qui est pas tout à fait carrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 2:29

** Tivi et Béab' **

C'est une bonne idée cet atelier dont tu parles Tivi, on pourrait faire un truc comme ça aussi.

Je n'ai vraiment pas tout lu de Melville, mais je n'ai jamais été déçus, sauf par "Pierre ou les ambigüités" repris par Leos Carax sous le nom de "Pola X", et que j'ai laissé tomber très vite.

En revanche, chacun se doit de lire "Bartelby" tout petit texte de moins de 100 pages, fulgurant, abyssale, pré-kafkaïen...

En bien sûr "Moby Dick", un foutu bouquin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Moi

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/01/2009
Localisation : on dirait le Sud

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 12:46

... savez vous que ma PAL est à 20 et que j'aimerais ne pas la retrouver demain matin à 200 (comme bcp de certains qui savent plus où la mettre)!
voilà que vous me tentez, là, tous, avec vos lectures d'un autre âge, de quand vous aviez encore du lait dans le nez!
et doudourou qui en rajoute avec une petite (bien joué) merveille (Bartelby) pour-qui-est-nul-ds-le-genre ... tss tss tss, PIRATES !

Moby Dick, seul et unique livre jamais lu par l'américain affranchi puis repenti planqué dans la Drôme de "Malavita encore" (Tonino Benaquista) l'encouragea à écrire ses aventures, d'où on peut penser au message subliminal de l'auteur : si vous ne devez en lire qu'un, lisez celui-là!

foutu bouquin ! voui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechemindeparla.over-blog.com/
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 13:44

Moi a écrit:
... savez vous que ma PAL est à 20 et que j'aimerais ne pas la retrouver demain matin à 200 (comme bcp de certains qui savent plus où la mettre)!

Désolé de jouer les tentateurs... (Vade Retro Doudourou!)

Une "consolation", je crois que cette "vareuse" à présent difficile à trouver autrement qu'en Pleïade (ce qui n'est pas dans nos moyens).

Tu as lu Bartelby?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 19 Fév - 14:08

doudourou a écrit:
C'est une bonne idée cet atelier dont tu parles Tivi, on pourrait faire un truc comme ça aussi.

ca me botte aussi si on peut choisir qui on veut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Sam 21 Fév - 0:06

Tivi a écrit:
Je me souviens d'un vieil atelier d'écriture du forum, il allait écrire un texte d'un auteur connu. Ce pouvait être n'importe quoi, une liste de courses, une lettre, une pensée... J'avais écrit un texte mettant en scène Melville, écrivant ses rêves de déserteurs, préparant son départ de la Frégate, en douce, pour rejoindre les ténèbres, la plage, puis la jungle.

j'ai pas tout compris, à l'atelier, à l'énoncé du problème comme qui dirait le prof de math...
faut-il écrire à la manière de ? une sorte de plagiat
ou bien mettre en scène l'auteur dans une scène du quotidien
mais inaugure le fil "atelier" alors Tivi ? Promis, je suivrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tivi

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 30/10/2008
Age : 42
Localisation : Paris mec !

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 5 Mar - 15:49

Attends, je viens de reviendre de vacances,
j'essaie de mettre ça en forme pour que ce soit compréhensible et je poste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   Jeu 5 Mar - 16:26

Tivi a écrit:
Attends, je viens de reviendre de vacances,
j'essaie de mettre ça en forme pour que ce soit compréhensible et je poste ça.

Je pensais aussi à une autre idée d'atelier,
sur le célèbre modèle de la "Tentative d'épuisement d'un lieu parisien" de Georges Perec.
Il s'agirait de décrire finement un lieu, un endroit, un espace familier...
Pour ceusse qui ne connaitraient pas ce texte, il est en ligne LÀ.

Mais il ne faut peut-être pas multiplier les débuts de fils..

Et il y a toujours la suite du "Chateau" de Kafka à imaginer...

Je me demandais si on ne pourrait pas faire un truc marrant, en en faisant un truc à épisodes dont chacun écrirait un morceau....

Qu'en dites vous?

En tous les cas c'est une partie du forum qui aurait besoin d'un peu de vitamines pour refleurir (bientôt le printemps!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La Vareuse Blanche" de Herman Melville   

Revenir en haut Aller en bas
 
"La Vareuse Blanche" de Herman Melville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche vareuse gendarmerie
» help vareuse motocycliste
» Les cubes "bouillon dégraissé"
» Signification du terme "à x heure de relevée" ?
» Festival "Art et Déchirure" Rouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Livres & BD-
Sauter vers: