Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pedro Almodovar "Etreintes brisées"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 0:51



J'ai vu le dernier Almodovar. Son histoire est celui d'un cinéaste devenu aveugle, ça vous saurez pourquoi si vous allez le voir.

Le dernier Almodovar s’inscrit dans la droite ligne de “Tout sur ma mère” ou de “Parle avec elle”, la puissance émotionnelle du premier en moins, et l’absence de provocation du second également, les histoires d’amour finissent mal en général.

A travers ce cinéaste devenu aveugle, Almodovar en profite pour dire tout son amour du cinéma et donne à Penelope Cruz un rôle protéiforme.

A la fois dans son travestissement, j’ai entendu que l’actrice avait au moins une vingtaine de costumes que dans la pallette des sentiments dévoilés.

Penelope Cruz est Léna, cette fille qui veut tant faire du cinéma et se verra donc, façon Audrey Hepburn, façon Marilyn Monroe ...

J’adore la réplique où il fait dire au réalisateur la photographiant pour des essais à cette Marilyn réinventée mais toujours peroxydée, “ne souris pas, c’est déjà assez artificiel comme cela”.

Ce film est construit comme un suspens entre passé et présent, et c’est la confession du réalisateur au chevet du fils de sa plus fidèle amie , qui nous révèlera son histoire.

Alors peut-être qu’Almodovar dit tout son amour du cinéma, il imagine que ce réalisateur a tourné comme oeuvre ulitme, son unique comédie, un p’tit frère de “femmes au bord de la crise de nerfs” rebaptisé “Valises et chocolats”.

Remake d’une de ces scènes un peu modifées qui sont le seul moment drôle :

Celle où une des amies de Pepa (Carmen Maura jouée pa Penelope ici) lui révèle avoir pris son pied avec un amant de passage qui est tout de même un braqueur de banques.
Pour le deuxième terme du titre du faux film, dans le film j’ai un doute ???

Mais tout cet hommage au cinéma ne vient jamais pertuber l’intrigue et je me suis laissé embarquer dans ce puzzle, de film dans le film.

Il y a des scènes d’une beauté visuelle inouie et des trouvailles, , la scène de la rupture en dolby stéréo
.
Un bon cru, cet Almodovar.
Ce ne serait pas de lui, on crierait au génie !


Dernière édition par beabab le Lun 25 Mai - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 9:58

beabab a écrit:
... Almodovar parle surement de lui, de son amour du cinéma et en profite pour faire un remake d'une scène de "femmes au bord de la crise de nerfs". ...
Et puis ce film est une merveille de construction, pas un grand Almodovar, pas la puissance émotionnelle d'un "tout sur ma mère".

J'ai pris l'intiative de déplacer ton sujet, Béabab'
autant prendre le pli d'ouvrir un sujet pour un nouveau film,
comme ça c'est plus clair,
tu ne m'en veux pas, dis...?


Justement,
j'ai revu ce week-end "Femmes au bord de la crise de nerf" d'Almodovar,
que je connaissais, mais pas ma chère et tendre.

Et j'ai bien aimé.

Alors que je n'aime pas trop les derniers Almodovar,
dont tu vantes la "puissance émotionnel".
Moi je n'aime pas trop,
je résiste quand on veut me faire le coup du mélo,
quand on me fait le coup du tire-larme, du trémolo, et des violons.

Je trouve qu'il y a une dérive "annagavaldienne" d'Almodovar
- soyons polémique! -.

Il y a, dans ses premiers films, une ironie, un humour,
une énergie décapante et réjouissante,
qui semble avoir complétement disparu avec "Tout sur ma mère" ou "Parle avec elle".



Depuis je suis fâché avec Almodovar.

Cependant je pense que j'irais voir "Etreinte brisée",
parce que revoir "Femmes au bord de la crise de nerf" m'a un peu réconcilié avec ce cinéaste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 11:48

Pour l'humour trash des débuts, il faut voir
PEPI, LUCI, BOM ET AUTRES FILLES DU QUARTIER
http://lastrada.free.fr/Almodovar/filmographie/films/pepi.htm
(bon, faut avoir un humour particulier, un peu à la russ meyer..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 12:01

herbertlecanard a écrit:
Pour l'humour trash des débuts, il faut voir
PEPI, LUCI, BOM ET AUTRES FILLES DU QUARTIER
http://lastrada.free.fr/Almodovar/filmographie/films/pepi.htm
(bon, faut avoir un humour particulier, un peu à la russ meyer..)

Je confirme,
j'ai vu ça il y a des lustres,
(vers 1990, 91, par là!! ça me rajeuni pas!).
En fait ce doit être le premier Almodovar que j'ai vu,
j'y ai été sans connaître du tout,
avec des amis.

Un film complètement déjanté,
ambiance Movida à mort.



Je le reverrais bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 22:13

beabab a écrit:
Ce qui m'énerve avec les films avec scènes de genre
"provoc" style Lars Von Trier ou Cronenberg dans "Crash",
c'est que tout le film repose sur ses quelques scènes choquantes
et après il n'y a pas grand chose dessous. Un peu gratuit.
Mais ça n'englobe pas tous les films de ces deux cinéastes.

J'avais posté une réponse, et damned, elle a été perdue.

Donc, je reviens...

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi !

Je ne parlerai pas de CRASH, pas fini, ennui total…

Je conçois aisément que les films de Lars Von trier agacent,
mais je pense que dire que le film repose sur des scènes provocs est très réducteurs.
Pour ceux que j’ai vus, il n’y a souvent pas de scène vraiment « provoc»,
ceci est du aux exigences du dogme (pas de montage en gros , ça n’aide pas à faire des plans très poussés… )…
Si tu prends un film comme « dancer in the dark », la seule scène choquante,
serait la scène finale. Là ou clint eastwood tombe dans le panneau (dans jugé coupable,
il met 15 minutes à installer le condamné à mort, et commence à lui injecter le poison…
c’est d’une lourdeur hors norme),
Lars von trier boucle ça en 2 minutes, sans tralala, et avec pour moi, bien plus de dignité
dans la façon qu’il a de traiter le sujet.

Dans Dogville, un décor pourri, et de mémoire, aucune scène trash étant donné que cela s’apparente
à un espèce de théatre. des suggestions certes, mais on ne voit pas, (et heureusement) tout ce que la pauvresse à du vivre. Et ce n’est pas plus mal…
La plupart ont trouvé le film chiant… je n’ai vu personne sortir suite à une scène trash.

Dans « les idiots», pas mal de scènes sont dérangeantes.
Oui, je vois vois venir, la scène de partouze entre les pseudo-handicapés
est loin de ce que l’on a l’habitude de voir. Mais de là à la juger de gratuite,
je ne pense pas. Ce qui coince, ce ne sont pas les images ( quand il s’agit de Eyes Wide Shut,
entre des bourgeois blancs bien propres on trouve ça glamour).
Dans ce cas là, il aborde un point plus que sensible à savoir la sexualité de ceux qui ne sont pas à l’écran normalement (les handicapés, et j’espère bientôt les personnes agées à qui on ne laisse que le tricot pour passer leur temps).

Les films de Lars Von Trier reposent bien plus que sur des scènes, c’est avant tout une ambiance (qui prend ou pas ! ),
avec une vraie problématique derrière, et oui des sujet tabous (se prostituer par amour, vivre par procuration, et j’en passe).
Mais je le crois sincère quand il choisi ses thème, et ne pense pas qu’il agisse par provocation.

Une scène gratuite serait pour moi celle du viol dans « IRREVERSIBLE», ce gros navet. Cette scène n’a pour intérêt que de justifier une violence déplacée, et un montage pourri.


Bon, je fais la maline, je ne sais pas du tout ce que vaux son dernier film.
Il m’intrigue cependant… parce que, comme le disait fleur d’hiver à propos
du roman d’E. Carrère, la perte d’un enfant ça fait péter les plombs.
L’automutilation est une manifestation d’un mal-être. Ca ne me semble pas sortir du néant.
Ce qui m’intrigue plus, c’est le titre… Lars von Trier est pour moi un grand mystique,
il y a toujours des thèmes récurent tels que la rédemption (sisi), les relations plus ou moins
consenties entre le bourreau et sa victime, des personnages christiques qui s’en prennent plein la gueule…
je serais assez curieuse de voir ce qui nous a préparé.

Mais je ne suis pas sure d’avoir le courage d’aller en salle par cette chaleur…
Parce que si je me sens mal, il va me falloir de l’air…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 23:18

doudourou a écrit:
beabab a écrit:
... Almodovar parle surement de lui, de son amour du cinéma et en profite pour faire un remake d'une scène de "femmes au bord de la crise de nerfs". ...
Et puis ce film est une merveille de construction, pas un grand Almodovar, pas la puissance émotionnelle d'un "tout sur ma mère".

J'ai pris l'intiative de déplacer ton sujet, Béabab'
autant prendre le pli d'ouvrir un sujet pour un nouveau film,
comme ça c'est plus clair,
tu ne m'en veux pas, dis...?

Tu as bien fait. Almodovar mérite bien un post.
et çà a réveillé la stakanoviste du post qui est en moi, mais bien caché.
Quoique le billet plus court, je me demande s'il était pas mieux...

doudourou a écrit:
Justement,
j'ai revu ce week-end "Femmes au bord de la crise de nerf" d'Almodovar,
que je connaissais, mais pas ma chère et tendre.

Et j'ai bien aimé.

oui c'est marrant moi aussi en me la jouant "femme au bord de la planche à repasser".
Je vais le regarder à nouveau en VO, j'avais mis la version française, un oeil sur la planche, l'oreille sur les dialogues, histoire d'éviter de rejouer le film et de cramer mes vêtements, façon lit à la Peppa


doudourou a écrit:
Alors que je n'aime pas trop les derniers Almodovar,
dont tu vantes la "puissance émotionnel".
Moi je n'aime pas trop,
je résiste quand on veut me faire le coup du mélo,
quand on me fait le coup du tire-larme, du trémolo, et des violons.

Je trouve qu'il y a une dérive "annagavaldienne" d'Almodovar
- soyons polémique! -.

ben ouais, polémiquons.
euh Gavalda ? ce serait pas plutôt de la provocation ???

beuh non, rien de gavaldien dans Almodovar, chez Gavalda, c plus prout prout, et politiquement correct. Tout le monde il est presque beau et gentil comme chez Candy...
tandis qu'avec Almodovar, entre les nonnes qui ne sont pas si vouées au Seigneur que cela, les femmes bafouées prêtes à tuer et les infirmiers presque nécrophiles, je dirais que c'est pas tout à fait la même galerie de personnages.

m'enfin c'est une question de point de vue.

là où ils peuvent peut-être se rejoindre, c'est sur le côté mélo.
C'est vrai que les derniers films d'Almodovar sont de grands drames où il sort la grosse artillerie.

C'est ce que j'aime chez Almodovar, sa démesure autant dans le drame que dans la comédie. Et mon préféré est justement "tout sur ma mère" où il marie encor' les deux.

Ces scénarios sur le papier sont plutôt incroyables, mais par la magie de sa mise en scène, il les rend crédibles. Plus c'est gros, plus ça passe disait Antoine Doisnel dans "les 400 coups"

doudourou a écrit:
Il y a, dans ses premiers films, une ironie, un humour,
une énergie décapante et réjouissante,
qui semble avoir complétement disparu avec "Tout sur ma mère" ou "Parle avec elle".



Depuis je suis fâché avec Almodovar.

Cependant je pense que j'irais voir "Etreinte brisée",
parce que revoir "Femmes au bord de la crise de nerf" m'a un peu réconcilié avec ce cinéaste

J'espère que ça te réconciliera, celui-ci est plus soft émotionellement parlant, peut-être bien que oui....
mais ne t'attends pas à une grosse bonne comédie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Lun 25 Mai - 23:39

herbertlecanard a écrit:
beabab a écrit:
Ce qui m'énerve avec les films avec scènes de genre
"provoc" style Lars Von Trier ou Cronenberg dans "Crash",
c'est que tout le film repose sur ses quelques scènes choquantes
et après il n'y a pas grand chose dessous. Un peu gratuit.
Mais ça n'englobe pas tous les films de ces deux cinéastes.

J'avais posté une réponse, et damned, elle a été perdue.

Donc, je reviens...

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi !

moi non plus canard, j'avais écrit : çà n'englobe pas tous les films des deux cinéastes.

hein pas tous dans le même paquet, coin coin ?

J'ai beaucoup aimé History of violence et Breaking the waves pour tout dire. Les autres, je les ai pas vus. Les dogmes, ça me rebute un peu.


voilà j'ai rien à dire de plus .
Mais ton décortiquage de films même s'il répond pas à la question, est très instructif.

Eye wide shut, je trouve çà à ch... Pour être un minimum constructive, , plus de 3h00 de film pour une partouze façon chateau de Versailles et qui est censée parler de la question de la fidélité dans le couple, je trouve çà un peu tarabiscoté. C'est 2004, le ridicule de l'espèce.

"Un fantasme de mecs" m'a dit une copine. Je suis pas loin de le penser, je ne connais pas encor' une femme qui ait aimé ce film. Mesdames ?

herbertlecanard a écrit:
Je ne parlerai pas de CRASH, pas fini, ennui total… même pas le courage de le voir...

quelque part, fôdrait me payer pour aller voir ce film.

ce qui ne m'a pas empêché d'aimer "history of violence", pas très glamour non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtislav



Messages : 39
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mer 27 Mai - 20:16

Un peu dur à suivre ce fil. Je vois pas trop le rapport entre Pedro A., Lars V.T., Stanley K. mais bon c'est vous qui voyez.

Je ne suis guère ému par Lars V.T., pour Kubrick, c'est difficile de dire du mal du type qui a dans sa filmo Spartacus, Les Sentiers de la Gloire et Docteur Folamour... Mais ce que je viens de lire sur Eyes Wide Shut était très drôle ; comme je suis un homme et un spectateur naïf, il me faut attendre une Beabab pour réaliser.

Le dernier film de Pedro A., j'ai failli ne pas y aller. J'avais vu la bande annonce, ça ne m'intéressait pas du tout. Puis bon, suivant ma devise, j'y ai couru ("le cinéma, quand c'est bon, c'est très bon ; quand c'est moins bon, c'est encore bon").

Contrairement à ce qu'écrit Beabab qui est faux et que d'ailleurs elle se trompe en le disant car c'est une erreur de sa part qui fait que moi qui prétend le contraire j'ai raison, les moments drôles dans le film sont assez nombreux. Et ce ne sont pas les morceaux d'un des films dans le film ("Valises et Chocolats") qui sont drôles ou les plus drôles. Même si personne ne va sortir de là en criant "Que c'est drôle !"

La première scène du film, j'ai trouvé ça plutôt drôle. Pas seulement. Torride aussi.

Le personnage du fils mal dans sa peau, rien qu'à le voir.

Ce que je retiens, c'est l'émotion qu'a su créer le réalisateur. On est ému par une histoire d'amour au premier degré (un couple, la vie des stars vu de l'intérieur, presque celle de P. Cruz, qui va regarder à côté, pas moi), une autre au second, une histoire d'amour du cinéma ; c'est un peu abstrait mais plusieurs scènes d'anthologie le montrent. Jusqu'à l'invraisemblance : le réalisateur aveugle posant ses mains sur l'écran comme si c'était du braille, c'est magnifique. Et ce ne sont pas des clins d'oeil (il y en a de nombreux par ailleurs).

Je prends un clou et un marteau. Ce que j'écris, je l'ai vécu. A trois places de moi, un type est sorti et a dit que ça manquait de rythme et qu'il préférait les films de Tarantino.

Il y a plein de films d'Almodóvar qui méritent d'être vus. Celui-là dit une chose nouvelle. Que le cinéma obsède comme une histoire d'amour, comme une obsession, que l'on écrive, que l'on marche sur une plage, que l'on voit un couple enlacé, une photo déchirée, une femme déchirée, épiée, épuisée, exploitée, que tout se démonte et se remonte, qu'ensuite on se repasse le film, le film raté, sabordé et qu'on voudrait retrouver tel qu'on l'a rêvé, et ça tourne, ça joue, on paye pour voir, on perd le sens, on voit de nouveau le fil(s), on vous dit pas ce qu'on fait de la jeune vedette pleine d'avenir, du producteur ; certains y ont vu du Gavalda, c'est vous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mer 27 Mai - 21:27

Etrange, j'ai entendu ou lu autant de mal, très mal,
que de bien, très bien, à propos de ce film.

Mais je ne l'ai toujours pas vu.

Ton plaidoyer est imparable,
superbe comme tout,
tu es un redoutable avocat, Mtislav,
et tu as sauver la tête de ton client.

J'avais déjà vu sur ton blog que tu avais aimé le film.
Mais te considérant comme un ironiste,
je me demandais ce qu'il en était vraiment.

Bien sûr le film n'a rien à voir avec Van Trier ou Kubrick.

Ce qui s'est passé,
c'est que j'ai décidé de déplacer le post de Béabab d'un sujet sur "Cannes" un peu général,
pour lui donner une place à part.

Et c'était pas bête,
puisque ce sujet provoque pas mal de réactions.

En même temps qu'elle faisait la critique du film,
Béabab répondait à des post précédent évoquant Van Trier,
et son dernier film "Anti-christ" en particulier.

D'où la perte de sens en ligne.

Ah, et sur la dérive "annagavaldienne",
bien sûr c'est une provoc' pur,
je n'ai d'ailleurs jamais lu Mme Gavalda.

Mais ça m'interpelle quand même quelque part ce choix du mélo sur tous les derniers films,
alors que les film précédent ne l'était pas du tout.

C'est personnel, il n'y a rien à faire,
je me braque quand un film, un livre, une musique,
veut me prendre par la main pour me manipuler,
et me faire réagir de tel ou telle façon bien précise.
J'ai le même problème avec le comique.
Un film "trop" comique avec toutes les ficelles faite pour faire marrer,
ça me crispe, et je ne marche pas.
Je n'arrive pas, peut-être, à renoncer à un certain contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
mtislav



Messages : 39
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Qui l'eut Cruz !   Mer 27 Mai - 23:28

Ca m'énerve moi aussi quand on en fait trop. Il faudrait pas qu'on nous brise à coup d'étreintes.

Un dernier argument, on voit Pénélope nue dans le film. Franchement, Almodóvar frappe un peu en dessous de la ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Jeu 28 Mai - 0:00

mtislav a écrit:
Ca m'énerve moi aussi quand on en fait trop. Il faudrait pas qu'on nous brise à coup d'étreintes.

Un dernier argument, on voit Pénélope nue dans le film. Franchement, Almodóvar frappe un peu en dessous de la ceinture.

Ah, alors certes...

Mais n'est-ce pas en faire trop?

Penelope Cruz, dans le film de Woody Allen sur Barcelone,
elle n'était pas crédible crédible, non?

Je suis preneur de brisures à coup d'étreinte, et comment!

Mais ce film là nous brise-t-il vraiment?

Je crains plutôt qu'il me les brise menu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Fleur d'Hiver

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Nord Est

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Jeu 28 Mai - 10:46

Heu, j'dis ça, j'dis rien, mais History of Violence, ça serait pas plutôt de Cronenberg ?

J'ai regardé récemment de lui aussi "les promesses de l'ombre", j'aime bien, malgré la dureté et la violence de certaines scènes, en plus je suis fan de Vigo Mortensen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Jeu 28 Mai - 22:35

mtislav a écrit:
Un peu dur à suivre ce fil. Je vois pas trop le rapport entre Pedro A., Lars V.T., Stanley K. mais bon c'est vous qui voyez.

merci à Doudou, qui a donné l'explication.
Herbie et moi avons un peu de suite dans les fils même si parfois...
on part pas sur nos grands cheveux et sur Lars von Trier comme cela tout à bric-à-brac

fleurd'hiver a écrit:
mais History of Violence, ça serait pas plutôt de Cronenberg ?
en plus je suis fan de Vigo Mortensen.

tout à fait, Fleur, mais en fait je parlais de Cronenberg aussi avec Crash.
Pour Vigo, comme je te comprends, et pas que bon acteur.


mtislav a écrit:
Je ne suis guère ému par Lars V.T., pour Kubrick, c'est difficile de dire du mal du type qui a dans sa filmo Spartacus, Les Sentiers de la Gloire et Docteur Folamour... Mais ce que je viens de lire sur Eyes Wide Shut était très drôle ; comme je suis un homme et un spectateur naïf, il me faut attendre une Beabab pour réaliser.

Moi, je n'idolâtre personne, fût il le plus grand messie ici sur Terre. C'est évidemment faux.

Mais bon je trouve Kubrick surestimé et surtout dans "Eyes wide shut".
Certes je généralise un peu vite sur l'appréciation différenciée selon les sexes, mais de mon modeste entourage cinéphilique, c'est ce que j'ai pu constater.

Si je te fais rire, tout n'est pas perdu. Même si je perçois comme un sourire moqueur.

Et par ailleurs, je n'ai jamais dit que je mettais tous les films de Kubrick dans le même panier.
ça devient une habitude ici de me faire écrire ce que je n'ai pas dit ???
Mon préféré, c'est Barry Lindon, mais je les ai pas tous vus, notamment parmi ceux que tu cites.

mtislav a écrit:
Contrairement à ce qu'écrit Beabab qui est faux et que d'ailleurs elle se trompe en le disant car c'est une erreur de sa part qui fait que moi qui prétend le contraire j'ai raison, les moments drôles dans le film sont assez nombreux. Et ce ne sont pas les morceaux d'un des films dans le film ("Valises et Chocolats") qui sont drôles ou les plus drôles. Même si personne ne va sortir de là en criant "Que c'est drôle !"

Je ne contredis jamais les gens qui ont raison, je dis vi vi. Il n'y a que dans les fims américains que les gens virent à 180 °C dans leurs comportements, c bien connu.
Et puis avouons-le, question de courage.

mtislav a écrit:
La première scène du film, j'ai trouvé ça plutôt drôle. Pas seulement. Torride aussi.

C'est vrai, en sortant je me suis pas dit que c'est drôle !
Mais pourtant ça commence bien avec la première scène. C'est fou ce qu'un pied vernis peut dire...comment cet oeil de la caméra en dit tant en étant placé là. Du grand art.

mtislav a écrit:
Ce que je retiens, c'est l'émotion qu'a su créer le réalisateur.

Je prends un clou et un marteau. Ce que j'écris, je l'ai vécu. A trois places de moi, un type est sorti et a dit que ça manquait de rythme et qu'il préférait les films de Tarantino.

Effectivement dans "Etreintes brisées", il n'avait peut-être compris que le deuxième terme. Mais l'émotion, je la trouve retenue. Pour une fois, Almodovar est plus sobre.

mtislav a écrit:
Il y a plein de films d'Almodóvar qui méritent d'être vus. Celui-là dit une chose nouvelle. Que le cinéma obsède comme une histoire d'amour, comme une obsession, que l'on écrive, que l'on marche sur une plage, que l'on voit un couple enlacé, une photo déchirée, une femme déchirée, épiée, épuisée, exploitée, que tout se démonte et se remonte, qu'ensuite on se repasse le film, le film raté, sabordé et qu'on voudrait retrouver tel qu'on l'a rêvé, et ça tourne, ça joue, on paye pour voir, on perd le sens, on voit de nouveau le fil(s), on vous dit pas ce qu'on fait de la jeune vedette pleine d'avenir, du producteur ; certains y ont vu du Gavalda, c'est vous dire.

Je ne comprends pas tout ce que tu dis, Mitslav, notamment à propos de la jeune vedette ?

Mais bon on va pas dévoiler la fin du film. Heu on sait ce qu'elle devient la jeune vedette... tu extrapoles ???

oui, ce film est un hymne à l'amour du cinéma, cela respire un hommage à différents films même si c'est resté plus une impression pour moi que des films précisément identifiés...
ça m'a rappelé tous ces histoires que je regardais au cinéma de minuit...

Penelope Cruz m'a fait penser à Marilyn dans les Misfits sur la plage, peut-être la tenue...et cet air perdu.

Tu en parles bien Mitslav, tu devrais faire des post ici sur le ciné plus souvent.

Penelope est nue. Mtislav vous a dit vrai.

doudourou a écrit:
Penelope Cruz, dans le film de Woody Allen sur Barcelone,
elle n'était pas crédible crédible, non?

c'est le film dans son entier que je n'ai pas trouvé très crédible. Un Woody Allen en petite forme.
Mais malgré tout, dans sa composition d'hystérique et de chieuse de première, je la trouvais
assez drôle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtislav



Messages : 39
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Ven 29 Mai - 19:17

Je ne vais chercher la fonction qui permet de mettre en jaune ce qui vient d'être dit pour y répondre, pourtant c'est pratique... Beabab, je ne me moque pas. Ce que tu as écrit sur Eyes Wide Shut était drôle. J'ai un peu marché dans le sens que tu indiques. N'étant pas un "kubrickien", je supporte qu'on critique ce garçon pourtant très doué. J'ai vu enfant Barry Lindon, j'avais eu du mal. Ce n'est pas un film destiné au public jeune il est vrai. La décrépitude du héros m'avait été pénible, une syphilis si je me souviens bien. Avec le recul, je dirais que c'est un film à retenir. Même si c'est idiot de tourner à la lueur des bougies, dangereux et d'ailleurs ils sont peu nombreux ceux qui ont continué à le faire.

Merci à B. pour les encouragements. Ah, oui, Vicky Cristina Barcelona. Pourtant Allen était très bien dirigé, il a même réalisé une performance. D'actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mar 16 Juin - 18:56

mtislav a écrit:
Je ne vais chercher la fonction qui permet de mettre en jaune ce qui vient d'être dit pour y répondre, pourtant c'est pratique... Beabab, je ne me moque pas. Ce que tu as écrit sur Eyes Wide Shut était drôle. J'ai un peu marché dans le sens que tu indiques. N'étant pas un "kubrickien", je supporte qu'on critique ce garçon pourtant très doué. J'ai vu enfant Barry Lindon, j'avais eu du mal. Ce n'est pas un film destiné au public jeune il est vrai. La décrépitude du héros m'avait été pénible, une syphilis si je me souviens bien. Avec le recul, je dirais que c'est un film à retenir. Même si c'est idiot de tourner à la lueur des bougies, dangereux et d'ailleurs ils sont peu nombreux ceux qui ont continué à le faire.

Merci à B. pour les encouragements. Ah, oui, Vicky Cristina Barcelona. Pourtant Allen était très bien dirigé, il a même réalisé une performance. D'actrice.

Pour avoir le texte, en jaune, Mtislav, deux solution :

1> Soit tu cliques sur citer en haut à droite du message auquel tu veux réagir,
comme je l'ai fait pour ton post,
et tu retrouves le message entre les balises quote="mtislav" et /quote.
Entre ces deux balises,
tu peux effacer du texte pour ne garder que la partie du post auquel tu veux répondre.
Puis tu cliques sur envoyer et ce qui est entre les deux balises apparaît en jaune.

2>Autre solution : tu sélectionne un texte,
puis tu cliques sur un bouton représentant deux bulles de BD l'une sur lautre,
ce qui signifie citer.
Et
Citation :
cela donne cet effet là.

Cela répond à la question?



Ah Barry "Lyndon"!
J'avais énormément ce film,
vu vers 18 ans.
C'était le premier Kubrick que je voyais, dans une rétrospective à Paris.

Pus, quelques jours après j'ai vu "Shining",
ne sachant rien du film à l'avance, et...
je me suis dit que le style de Kubrick était de changer de style à chaque film.

Ce que m'a confirmé "Orange Mécanique" que je n'ai pas aimé.

Plus tard j'ai vu "Dr Folamour",
et surtout "Les sentiers de la gloire" qui est pour moi le meilleur Kubrick.

Comme tout le monde j'ai vu une fois ou deux le déconcertant "2001 l'odyssée de l'espace",
sans jamais rien comprendre...
comme tout le monde!

Dans "Eyes Wide Shut", que j'ai globalement bien aimé,
j'ai vu un parcours onirique et cauchemardesque,
totalement révé par les deux personnages.
Mais je sais que tout le monde ne l'a pas vu comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Audine

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 30/10/2008
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mer 17 Juin - 0:12

Pour moi, "Les sentiers de la gloire" est un pur chef d'oeuvre et Barry Lindon n'en est pas loin !
Je n'ai pas vu "Eyes ...", "Orange mécanique" j'en ai un souvenir très lointain et du style : le propos sur l'utilité / le coté néfaste de la violence / agressivité est intéressant mais bon, au delà de ça ...
Quand à 2001, j'aime pas du tout, à part le bref passage où ils valsent dans l'espace et encore ... Je trouve ce film chiant comme la pluie, et encore ... Rolling Eyes

J'ai vu "Etreintes brisées", j'ai marché à fond, comme Mtislav qui en fait une critique qui me permet de m'exonérer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anodineaudine.hautetfort.com/
mtislav



Messages : 39
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mer 17 Juin - 17:27

doudourou a écrit:

Ah Barry "Lyndon"!

Voyons si ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtislav



Messages : 39
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Ca marche ! Ca marche ! Ca marche ! Bravo Doudourou   Mer 17 Juin - 17:31

mtislav a écrit:

Voyons si ça marche.

Ca marche !


Citation :
me permet de m'exonérer !

Audine, c'est trop facile, pas d'exonération. Gaffe, je cite maintenant, plus de bêtises !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   Mer 17 Juin - 20:08

Pour moi, "Les sentiers de la gloire" est un pur chef d'oeuvre et Barry Lindon n'en est pas loin !
Je n'ai pas vu "Eyes ...", "Orange mécanique" j'en ai un souvenir très lointain et du style : le propos sur l'utilité / le coté néfaste de la violence / agressivité est intéressant mais bon, au delà de ça ...
Quand à 2001, j'aime pas du tout, à part le bref passage où ils valsent dans l'espace et encore ... Je trouve ce film chiant comme la pluie, et encore ... Rolling Eyes [/quote]

oui, 2001 je suis comme Doudourou, j'ai jamais rien compris à ce film et c'et très chiant, oui !

Audine a écrit:
J'ai vu "Etreintes brisées", j'ai marché à fond, comme Mtislav qui en fait une critique qui me permet de m'exonérer !

Attention, Audine, tu es pris en flagrant délit de beababisation , wait and see...trop facile comme dirait Mitslav

Dis nous plutôt ce que tu as adoré, çà relancera le fil...

j'en ai parlé hier midi avec des collègues qui l'ont bien aimé. Certains étaient comme moi et se disait au vu de la première scène que le type ne devait pas vraiment être aveugle, et puis non...Almodovar nous a tellement habitué à des films baroques qu'on finit par se méfier de ce qu'on voit, les bonnes soeurs pas si farouches, les infirmiers pas très soignants...
Et puis il y a une scène bizarre quand il regarde à l'oeilleton de sa porte... non ça vous a pas choqué ?

Il y a je ne sais quoi dans ce film, qui reste longtemps après l'avoir vu, un plaisir de cinéma.

Car ce qui n'est pas tant original, ce n'est pas tant l'histoire que de la façon dont elle nous est conté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pedro Almodovar "Etreintes brisées"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pedro Almodovar "Etreintes brisées"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Bobo Zézette"
» Les cubes "bouillon dégraissé"
» "Normandie impressionniste 2010".
» master 2 "monde du livre" à aix
» 5e Festival "Les Sauterelles Vertes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Cinéma-
Sauter vers: