Manufacture de création, d'écriture, de critique et de discussion sur la culture, la politique, le monde et toutes les autres choses...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
herbertlecanard

avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   Sam 30 Mai - 20:52

Je viens de voir "la belle personne", et benh ma foi,
c'est un beau travail d'adaptation... j'ai bien fait de lire le roman avant.
J'ai même versé ma petite larme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   Sam 30 Mai - 21:06

herbertlecanard a écrit:
Audine, tu vas me redonner envie de le lire...
ce que tu dis est juste... mais, j'ai eu du mal à me passionner pour le roman.
Pour l'apprécier à sa juste valeur, il faudrait que je comprenne
en quoi il a été innovateur. Et pas de chance, je n'ai rien lu de cette période, ou presque.
L'interêt de le préparer pour les concours doit pousser à faire certaines recherches qui permettent de mourir moins bête.

En quoi il est novateur...
je ne saurais pas trop le dire.
MAis je vois bien en quoi il est très singulier.

Citation :
Ce qui m'a un peu gêné au début, c'est la description d'une princesse parfaite,
belle, cultivée, vertueuse et j'en passe.
Je n'ai pas du tout aimé non plus le passage de la lettre...
J'aurais aimé qu'elle cède, pour que je vois si l'auteure aurait fait réaliser que
le duc de Nemours devait aussi puer des pieds. On reste dans l'idéal, et c'est
très frustrant.

C'est peut-être une des raison qui fait qu'elle ne cède pas, aussi.
Peut-être ne veut-t-elle surtout pas découvrir que le duc de Nemours pue des pieds!
Quelle horreur!

Citation :
Ce qui la rend dérisable c'est sans doute son inaccessiblilité.
Si elle lui avait donné sa petite fleur, est-ce qu'il serait passé à une autre ?

Tu mets là le doigt sur quelque chose d'extrêmement juste, à mon avis.
Dans le roman, tout le monde se parle,
se parle bien avec éloquence.
Le livre est surtout fait de discussions,
de discussions rapportées, de ragots, d'aveux...

Mais la Princesse et le Duc ne se parlent (même) pas,
enfin juste une fois, très brève.

Ils se regardent, beaucoup,
souvent juste à dérobée,
ou en se cachant,
mais ne se parlent pas.

Et je suis certain que c'est ce qui maintient la charge érotique,
ce qui ne l'épuise pas,
sur tant d'années.

Citation :
Ce qui m'a le plus plu, c'est sans doute les frontières (qui oscillent)
de la princesse pour savoir à partir de quel moment elle trompe son mari.
Pensée impures ? Parler seule avec lui ? Rougir ? Soutenir son regard ?
Les passages où elle se torture après avoir fait l'une de ses actions
sont un régal.
Et puis, c'est marrant de voir comment cette notion de fidélité
varie, même à l'heure actuelle, d'une personne à l'autre !

Tout juste!

Citation :
Par contre, Nicky devrait le lire, il y a plein de sujets qui devraient l'interesser :
- le jeu des apparences
- a t'on le droit de courtiser la femme d'autrui
- comment cultiver des relations utiles
et j'en passe... je ne sais pas ce qui lui faut !

À ce sujet j'ai lu un article très juste dans le Libé du 18 mai,
signé Hélène Merlin-Kajman, écrivaine et prof à la Sorbonne,
intitulé "Une princesse contre le Président" :

"Ne serais-ce pas cette civilité, cette retenue, cette patience,
ce soucis constant de la forme et de la bienséance qui,
dépréciant la jouissance immédiate,
semble imbécile et même sadique à un Sarkozy
qui nous donne en permanence le double exemple de la grossièreté la plus brutale
et de l'agitation la plus fébrile."

Bien dit, hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Moi

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/01/2009
Localisation : on dirait le Sud

MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   Mer 3 Juin - 18:58

pfff, y a du monde là d'dans
suis toute perdue
faut que je le recommence!!

z'écrivent bien aussi à la sorbonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechemindeparla.over-blog.com/
beabab



Messages : 306
Date d'inscription : 16/11/2008
Localisation : Elle court, elle court la banlieue

MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   Mer 17 Juin - 1:11

j'ai fini "la princesse" qui s'anime après le grand premier chapître, que j'ai trouvé un peu ennuyeux avec tous ses personnages, qui sont surtout là pour l'aspect sociologique du roman, tous ses beaux princes si bien habillés et si vertueux mais qui courtisent à qui mieux mieux, je fais du lèche bottes menuet.

Pas besoin de retenir tous les personnages, Moi, qui ne sont là que pour le décorum...et le standing, on n'est pas chez les gueux

Mais après cela, j'ai trouvé certains passages plutôt intéressants et assez captivants...comme celui que cite Audine, celui de la lettre et enfin l'entrevue ultime.

Ce que j'aime c'est surtout de la façon dont ils se parlent :

M De Nemours à Mme de Clèves "il faudrait que je fusse dans un état plus heureux pour vous l'oser dire. Et ma destinée a trop peu de rapport à ce que je vous dirais. Tout ce que je puis vous apprendre, madame, c'est que j'ai souhaité ardemment que vous n'eussiez pas avoué à M de Clèves ce que vous me cachiez et que vous lui eussiez caché ce que vous m'eussiez laissé voir"

ils connaissaient bien leur bescherelle à l'époque

mais après, je trouve que vous en avez tellement bien discuté que je ne vois pas quoi rajouter, fuir le bonheur de peur qu'il s'échappe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudourou

avatar

Messages : 546
Date d'inscription : 29/10/2008
Localisation : East Side Paname

MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   Mer 17 Juin - 10:25

beabab a écrit:

fuir le bonheur de peur qu'il s'échappe...

Ou qu'il ne vous dévaste...


Ouai!!
Tu y est arrivé, Béabab'!
Tu vois, le jeu en valait la chandelle cheers !

Tout ce que tu dis est très vrai.

C'est frappant comme le nombre de personnages s'amenuise au fur et à mesure,
pour ne plus "focaliser" que sur quatre, puis trois, puis deux personnes,
puis une seul, le Prince de Nemours, assis devant sa fenêtre ouverte...

Un grand livre, pas de doute.
Encore un grand merci à Nico de nous l'avoir fait découvrir et lire,
et d'avoir relancer les ventes de ce bouquin!
Ah!
S'il pouvait s'attaquer à plus de livres,
ce serait bon pour le commerce de la librairie!

C'est vrai, Béaba', quelle écriture ciselée, tirée au cordeau.
Ce style c'est un jardin à la française,
avec juste ce qu'il faut d'ombres et de drame. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roudotf.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fabrique à Brac lit "La Princesse de Clèves"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les cubes "bouillon dégraissé"
» "Normandie impressionniste 2010".
» master 2 "monde du livre" à aix
» 5e Festival "Les Sauterelles Vertes"
» La "Pierre de Caen"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la fabrique à brac :: Culture :: Livres & BD-
Sauter vers: